8h30 franceinfo, France info

Fermeture des petits commerces, tension sociale, réouverture des églises... Le "8h30 franceinfo" de Jean-Pierre Raffarin

L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin était l'invité du "8h30 franceinfo" mardi 3 novembre 2020.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin était l\'invité du \"8h30 franceinfo\" mardi 3 novembre 2020.
L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin était l'invité du "8h30 franceinfo" mardi 3 novembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, était l'invité du "8h30 franceinfo" mardi 3 novembre 2020. Fermeture des petits commerces, tension sociale, réouverture des églises... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Confinement : il faut "de la discipline"

Jean-Pierre Raffarin a critiqué les maires qui ont signé des arrêtés autorisant l'ouverture des petits commerces. "Bien sûr que je défends le petit commerce. Mais ce qu'il nous faut c'est quand même de la discipline. A force de ne plus respecter les règles, on ne fait plus Nation. Je comprends la résistance pour l'efficacité, pas la désobéissance pour le symbole. Quand vous savez que votre arrêté va être cassé vous faites du symbole", déclare-t-il.

Par ailleurs, les cérémonies religieuses collectives sont interdites depuis mardi 3 novembre dans les lieux de culte alors que la France est à nouveau confinée. Plusieurs membres du parti Les Républicains ont écrit une lettre à Emmanuel Macron pour lui demander de revenir sur cette décision de fermer les églises. "Je suis d'accord, ils ont raison", réagit l'ancien Premier ministre. "Les églises ont fait la preuve qu'elles pouvaient gérer. Il n'y a pas eu de cas, a-t-il poursuivi. Je pense qu'il faut s'occuper aussi de la vie spirituelle, c'est quelque chose d'essentiel à l'équilibre d'un grand nombre de personnes."

Crise sanitaire, sociale et économique : le risque d'une "guerre civile"

"Je pense qu'il faudrait dire clairement aux Français que ça va durer plus longtemps. Et que quand la crise sanitaire sera terminée, nous aurons des crises sociales et des crises financières", assure Jean-Pierre Raffarin. L'ancien Premier ministre estime que le Covid-19 sera "au cœur de nos débats politiques, le sujet majeur de la campagne présidentielle qui vient".

"On ne respecte plus les règles, la loi est contestée, on va vers des sociétés où le vivre-ensemble est menacé", juge Jean-Pierre Raffarin. Et il va plus loin en prenant l'exemple des États-Unis : "Le risque c'est à terme, c'est la guerre civile, les Français montés les uns contre les autres. Un moment où les brutalités deviennent le vocabulaire commun de la politique."

Présidentielle américaine :"l'essentiel est à jeter" dans le bilan de Donald Trump

"L'essentiel est à jeter" dans le bilan de Donald Trump, estime Jean-Pierre Raffarin, alors que les électeurs américains votent ce mardi pour choisir entre le président républicain sortant et son challenger le démocrate Joe Biden. Jean-Pierre Raffarin reproche à Donald Trump l'absence de respect, "de sa propre Nation et des autres Nations." L'ancien Premier ministre affirme notamment que "sans aucun doute, je voterais Biden", s'il avait été amené à voter pour cette élection. 

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mardi 3 novembre 2020 :

L\'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin était l\'invité du \"8h30 franceinfo\" mardi 3 novembre 2020.
L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin était l'invité du "8h30 franceinfo" mardi 3 novembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)