Extension du pass sanitaire pour certains salariés, hausses de salaires, difficultés de recrutement... Le "8h30 franceinfo" de Geoffroy Roux de Bézieux

écouter (7min)

Le président du Medef était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 25 août 2021.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef, était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 25 août 2021 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef, était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 25 août 2021. Extension du pass sanitaire pour certains salariés, hausses de salaires, difficultés de recrutement... Il répondait aux questions de Salhia Brakhlia et Marc Fauvelle.

Absence de pass sanitaire : "Très peu de patrons vont virer un collaborateur"

"Il y aura très peu de patrons qui vont virer ou mettre à pied les collaborateurs" qui n'auront pas de pass sanitaire, a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux. Dès lundi 30 août, le pass sanitaire va s'appliquer à tous les salariés qui travaillent dans un lieu recevant du public. Le Medef souhaitait un report de cette mesure mais il n'a pas été entendu. "On n'a pas de refus massif des salariés, mais ils rentrent de vacances et n'ont pas tous été vaccinés." Le président du Medef demande donc "de la souplesse dans les contrôles".

Si le pass sanitaire était prolongé après novembre, "il faudrait trouver une solution. On a un énorme problème de recrutement dans ce pays, mais là il y a presque des injonctions contradictoires", a déploré Geoffroy Roux de Bézieux. "On nous dit d'embaucher, d'augmenter les salaires, mais de l'autre on nous dit qu'il faut que [les salariés] aient le pass sanitaire. Donc il va falloir trouver un équilibre. Si c'est temporaire, ça peut marcher, si ça ne l'est pas, on aura un problème", a-t-il insisté.

Le Medef s'attend à des hausses de salaires "assez fortes" en 2022

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a posé "la question de la meilleure rémunération. Cela peut passer par les salaires, les primes, l'intéressement, la participation, l'actionnariat salarié. La croissance doit profiter à tout le monde", a-t-il déclaré le 23 août sur France 2.

"Je ne sais pas si c'est au ministre de l'Économie de décider des salaires, on est encore en économie de marché", a rétorqué Geoffroy Roux de Bézieux. "Après je pense qu'il y aura des augmentations assez fortes au début de l'année prochaine, ne serait-ce que pour une question d'offre et de demande", a réagi le président du Medef, en citant "en priorité les secteurs en tension", comme la restauration, "vu les difficultés de recrutement", qui est "le sujet numéro un des patrons".

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mercredi 25 août :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.