8h30 Fauvelle-Dély, France info

Européennes : Manon Aubry est "plutôt optimiste" pour le score de La France insoumise

La tête de liste La France insoumise aux élections européennes, invitée de franceinfo vendredi 24 mai, reconnaît malgré tout que "La France insoumise fait partie des partis politiques où l'abstention est la plus forte." 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Manon Aubry, tête de liste La France insoumis aux élections européennes, invitée du \"8h30 Cadet-Dély\", vendredi 24 mai 2019. 
Manon Aubry, tête de liste La France insoumis aux élections européennes, invitée du "8h30 Cadet-Dély", vendredi 24 mai 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Les intentions de vote pour la liste de La France insoumise pour les européennes sont bien en-deçà du résultat de Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle. Malgré tout Manon Aubry tempère : "On verra quel sera le score dimanche soir, mais on est plutôt optimistes". Le mouvement fait ses propres sondages. "Ils se portent plutôt bien, je ne peux pas vous donner les résultats mais on est plutôt optimistes pour dimanche. C'est plutôt au-dessus" des sondages médiatiques glisse la tête de liste La France insoumise. Ces sondages réalisés en interne par le mouvement "sont un outil de pilotage qui permet de sentir l'opinon publique française, sur quoi elle se cristallise", détaille-t-elle.

Manon Aubry n'a "jamais fait de campagne politique avant, donc ne sais pas trop faire, mettre un objectif. [Son] ambition c'est de faire le plus possible. On tirera le bilan de manière transparente dimanche", dit-elle. La candidate a reconnu que "La France insoumise fait partie des partis politiques où l'abstention est la plus forte." Cette abstention est "due à l'électorat social et à la diversité sociologique de La France insoumise parce que beaucoup de gens des classes populaires se demandent à quoi ça sert d'aller voter" d'après elle.

La France insoumise "est aujourd'hui, la seule force politique en capacité de déjouer l'espèce de trois nuances de libéralisme de droite qu'on a face à nous incarnées par La République en Marche, Les Républicains et le Rassemblement national. Je lance un dernier appel de donner de la force à la force pour déjouer ce trio dimanche", a ajouté Manon Aubry.

Les attaques "ridicules" de Marine Le Pen

La présidente du Rassemblement national a estimé mardi, en meeting dans l'Yonne, que LFI "devrait s'appeler La France islamiste". "Elle ne fait pas honneur au débat politique, elle est insultante, je n’ai même pas envie de lui répondre", a commenté Manon Aubry. "Me faire attaquer par Marine Le Pen c'est presque un honneur", a ajouté la tête de liste La France insoumise. 

Attaquée sur la question de l'immigration, Manon Aubry a réaffirmé qu'en matière de droit d'asile, la France "n'est pas du tout à la hauteur. Quand j'ai entendu Nathalie Loiseau et La République en marche s'enorgueillir à plusieurs reprises cette semaine de la politique migratoire, j’ai honte pour la France."

Rester "connectée à la vraie vie" malgré la politique

C'est la première campagne électorale pour l'ancienne porte-parole de l'ONG Oxfam, qui reconnaît que "la politique peut vite déconnecter de la vraie vie." Pour éviter cela, "je resterai une citoyenne ordinaire qui continuera à avoir une vie équilibrée. Mon enjeu c'est comment je reste une citoyenne comme tout le monde. Je continuerai à prendre le métro, à faire du water-polo", affirme Manon Aubry.

Cette première expérience politique laisse à la jeune femme un "sentiment de frustration parce que cela a été un débat de petites phrases, d'invectives, de faits divers, et ça c'est frustrant."

Retrouvez l'intégralité de l'émission "8h30 Cadet-Dély" du vendredi 24 mai 2019 :

Manon Aubry, tête de liste La France insoumis aux élections européennes, invitée du \"8h30 Cadet-Dély\", vendredi 24 mai 2019. 
Manon Aubry, tête de liste La France insoumis aux élections européennes, invitée du "8h30 Cadet-Dély", vendredi 24 mai 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)