VIDEO. Marine Le Pen "se ridiculise" en surnommant La France insoumise "La France islamiste"

Manon Aubry est revenue sur les déclarations de la présidente du Rassemblement national.

franceinfo

Quand Marine Le Pen qualifie La France insoumise (LFI) de "France islamiste",  "elle se ridiculise", a déclaré sur franceinfo vendredi 24 mai Manon Aubry, tête de liste LFI pour les élections européennes.

"Elle ne fait pas honneur au débat politique."

La présidente du Rassemblement national a estimé mardi, en meeting dans l'Yonne, que LFI "devrait s'appeler La France islamiste", en dénonçant son "refus de tout contrôle aux frontières, (...) la distribution de la nationalité française au premier qui passe, le vote des immigrés et la reconnaissance d'un statut de réfugié climatique".

"Elle ne fait pas honneur au débat politique, elle est insultante, je n’ai même pas envie de lui répondre", a estimé Manon Aubry.  "Me faire attaquer par Marine Le Pen c'est presque un honneur. J'ai toujours combattu l'extrême droite. Qui va entendre 'La France insoumise est islamiste' ? Ça ne veut rien dire, elle confond tout" a affirmé la tête de liste LFI.

En matière de droit d'asile, la France "n'est pas du tout à la hauteur"

La France insoumise est "en faveur de la libre circulation des personnes, c'est un acquis" a affirmé Manon Aubry. Le problème c’est que vous avez d’un côté cette libre circulation des personnes et de l’autre vous n’avez pas les mêmes droits. Donc quand vous allez d’un pays à un autre vous n'avez pas les mêmes droits, notamment, à cause du statut des travailleurs détachés. Donc, le concept même de libre circulation est dévoyé par cette inégalité des droits sociaux", a-t-elle expliqué. 

En matière de droit d'asile, la candidate a estimé que la France "n'est pas du tout à la hauteur". Elle a affirmé avoir eu "honte pour la France" après avoir entendu Nathalie Loiseau et La République en marche (LREM) "s'enorgueillir à plusieurs reprises cette semaine de la politique migratoire".

"Ils ont fermé la porte de la France à l’Aquarius qu'ils ont laissé en errance pendant plusieurs semaines, a dénoncé Manon Aubry. Nathalie Loiseau parle de 'shopping de l’asile' comme s'il fallait un carton d'invitation pour taper aux portes de l'Union européenne. Mais ce sont des femmes et des hommes qui fuient la misère, la guerre, le changement climatique. On a un devoir d’humanité face à ces gens-là. La France doit revoir ses critères d’asile."

Manon Aubry, invitée de franceinfo le 24 mai 2019.
Manon Aubry, invitée de franceinfo le 24 mai 2019. (FRANCEINFO)