Emmanuel Macron à Marseille, plan de rénovation des écoles, sécurité, flamme olympique… Ce qu'il faut retenir de l'interview de Benoît Payan

Le maire divers gauche de Marseille était l'invité du "8h30 franceinfo", samedi. Benôit Payan a parlé de l'arrivée de la flamme olympique à Marseille, de la rénovation des écoles ou encore de la question de la sécurité dans sa ville.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 18 min
Benoît Payan, maire de Marseille, invité de franceinfo ce samedi 24 juin 2023 (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Benoît Payan, maire divers gauche de Marseille, était l'invité du "8h30 franceinfo", samedi 24 juin. La rénovation des écoles et la sécurité dans Marseille, l'accueil de la flamme olympique pour Paris 2024 et la venue d'Emmanuel Macron… Il répond aux questions de Lorrain Sénéchal et Agathe Lambret.

Déplacement d'Emmanuel Macron à Marseille : "Ça prouve l'attention particulière qu'il a pour cette ville"

Le déplacement d'Emmanuel Macron prévu lundi à Marseille, le troisième en deux ans, "prouve l'attention particulière qu'il a pour cette ville", salue Benoît Payan. S'il admet "ne pas avoir les mêmes opinions politiques [qu'Emmanuel Macron], ni la même vision de ce que doit être la société", Benoît Payan assure partager "quelque chose de très fort, cette ville".

Il met ainsi en avant "les efforts" faits à Marseille qu'il juge "légitimes, nécessaires" et qui "restent exceptionnels". "Quand on a décidé de lancer en mars 2021 'Marseille en grand', il s’agissait de faire un grand plan de rattrapage, car les retards accumulés étaient tellement importants qu’il fallait que l’État vienne accompagner cette ville qui avait un retard structurel", indique l'édile.

Plan de rénovation des écoles : d'ici à la fin du mandat de Benoît Payan, "60 écoles auront été rénovées ou reconstruites"

Le maire de Marseille annonce qu'il "lance à partir de l'année prochaine 30 chantiers" de nouvelles écoles. Benoît Payan rappelle que sur "les trois premières années de [son] mandat, 22 chantiers" ont été réalisés, dans le cadre d'un Plan de rénovation, financé en partie par l'État. L'élu marseillais promet ainsi que "d'ici à la fin de [son] premier mandat, 60 écoles auront été rénovées ou reconstruites". Il juge son objectif "d'historique".

Benoît Payan promet d'ailleurs que ces constructions se feront en cohérence avec la lutte contre le dérèglement climatique. "Les écoles qu’on va construire sont toutes pensées pour être opérationnelles pour les trente prochaines années, elles sont pensées pour les températures qui vont exploser", explique le maire. Il ajoute que ces écoles, rénovées ou construites, "seront végétalisées", avec des sols "désimperméabilisés" et "des matériaux qu’on va chercher le moins loin possible".

Sécurité : pour Benoît Payan, renforcer les effectifs de police "ne suffit pas"

Alors que 300 policiers nationaux sont arrivés en renfort depuis deux ans à Marseille, le maire Benoît Payan estime que "cela ne suffit pas". Si ce renforcement de la présence policière "apaise l'espace public", il reste encore une "délinquance extrêmement violente liée au narcotrafic international". Pour le maire, "on peut mettre toute la police qu'on veut sur les points de deal, ça ne fonctionnera pas".

>> REPORTAGE. Trafic de drogue à Marseille : "Ils ont 15-16 ans, et ça se prend pour des hommes", dénonce un père de famille

Benoît Payan assure que "ce n'est pas de la police de proximité qu’il faut", mais plutôt "des moyens de police judiciaire", "des magistrats, des greffiers, un parquet très fort et des moyens". L'édile plaide pour "renforcer le pôle judiciaire, la police judiciaire et la police d'investigation". Il veut aussi que soient donnés "les moyens d'émancipation" de la population "abandonnée par la droite et la gauche pendant 40 ans". "Je ne veux pas qu’on coupe un tentacule de la pieuvre, j’ai besoin qu’on lui coupe la tête", lance Benoît Payan.

Explosion à Paris : "Ça ravive des plaies" pour les Marseillais

L'explosion survenue mercredi dans le 5e arrondissement de Paris "ravive des plaies" pour les Marseillais, s'émeut le maire Benoît Payan. Il explique avoir envoyé très rapidement un message à la maire de Paris Anne Hidalgo quand il a appris la nouvelle, car il savait "par quoi elle allait passer et les difficultés que les Parisiens auraient".  "C'est toujours quelque chose qui me bouleverse, parce que je l'ai vécu dans ma chair, dans mon sang", confie l'édile.

L'explosion rue Saint-Jacques à Paris réveille de douloureux souvenirs à Marseille, endeuillée par les effondrements d'immeubles rue d'Aubagne en novembre 2018 et rue de Tivoli le 9 avril. Benoît Payan affirme que plus de deux mois après l'explosion du 17 rue de Tivoli, qui avait fait huit morts, "150 foyers ont pu rentrer chez eux, les autres sont pris en charge". 

Flamme olympique : Benoît Payan promet une "cérémonie gratuite, extraordinaire et magnifique"

Alors que la flamme des Jeux de Paris 2024 doit arriver à Marseille le 8 mai à bord du mythique Belem, le maire de Marseille Benoît Payan promet "quelque chose d'extraordinaire et de magnifique" pour l'accueillir avec notamment une "cérémonie gratuite sur le Vieux-Port, des animations et un feu d'artifice". L'élu assure que l'arrivée de la flamme sera un réel "moment populaire" pour les Marseillais. Elle sera "accueillie avec tous les honneurs", ajoute-t-il. Benoît Payan rappelle que "Marseille a été fondée par les Grecs il y a 2 600 ans", alors ce début de périple de la flamme dans la cité phocéenne est symbolique pour lui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.