8h30 franceinfo, France info

Discrimination à l'embauche, gouvernance d'Engie, égalité hommes-femmes... Le "8h30 franceinfo" de Julien Denormandie

Le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, était l'invité de "8h30 franceinfo" vendredi 7 février.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Julien Denormandie était l\'invité de franceinfo mercredi 30 octobre. 
Julien Denormandie était l'invité de franceinfo mercredi 30 octobre.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ville et du Logement, était l'invité de "8h30 franceinfo" vendredi 7 février. Il a notamment commenté les soupçons de discrimination à l'embauche qui pèsent sur sept entreprises épinglées après un "testing". Le ministre est également revenu sur l'éviction de la patronne d'Engie et la parité dans le milieu professionnel.

Discrimination à l'embauche : "une forme d'habitude"

Le gouvernement a dévoilé, jeudi 6 février, le nom de sept entreprises françaises soupçonnées de discrimination à l'embauche. Selon Julien Denormandie, il ne s'agit pas d'une "politique de discrimination délibérée dans ces entreprises", mais plutôt d'une "forme d'habitude qui vise à ne pas faire suffisamment d'efforts pour aller diversifier les talents".

"Cette étude constate des présomptions de discrimination. Elle ne conclut pas à la discrimination confirmée", a précisé le ministre, annonçant par ailleurs qu'un nouveau testing sera effectué. "On le relance cette année avec à nouveau 40 entreprises tirées au sort parmi les 120 plus grandes de France", a détaillé Julien Denormandie.

Isabelle Kocher évincée d'Engie : la question n'était pas "de savoir si c'est une femme ou un homme"

"Madame Isabelle Kocher, on ne va pas juger son travail à l'aune de savoir si c'est une femme ou un homme", a déclaré sur franceinfo Julien Denormandie, après la décision du conseil d'administration d'Engie de ne pas renouveler le mandat de sa directrice générale. Isabelle Kocher était la seule femme à la tête d'une entreprise du CAC 40. "Ce que je constate, c'est que le débat porte là-dessus (...) Les décisions sont à prendre uniquement à l'aune de l'intérêt de l'entreprise et pas de savoir si c'est une femme ou un homme. Il ne faut pas avoir de faux débat ", a défendu le ministre.

La question de la parité entre les hommes et les femmes est un sujet important pour le gouvernement "qui a modifié la loi pour que les différences de salaires" n'existent plus, a insisté Julien Denormandie, tout en reconnaissant que "le constat aujourd'hui n'est pas satisfaisant" en matière de parité. Le ministre a d'ailleurs reconnu que même son cabinet "n'était pas encore paritaire".

>> Revoir l'intégralité du "8h30 franceinfo" de Julien Denormandie

Julien Denormandie était l\'invité de franceinfo mercredi 30 octobre. 
Julien Denormandie était l'invité de franceinfo mercredi 30 octobre.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)