Discrimination à l'embauche : "Il faut revoir les processus de recrutement, former les managers"

Saïd Hammouche, dirigeant du cabinet de recrutement Mozaïk RH, revient sur franceinfo ce vendredi sur la liste d'entreprises soupçonnées de discrimination à l'embauche dévoilée la veille par le gouvernement.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Saïd Hammouche, dirigeant du cabinet de recrutement Mozaïk RH qui met en lien recruteurs et jeunes diplômés issus de quartiers défavorisés. (ERIC PIERMONT / AFP)

Le gouvernement a dévoilé jeudi 7 février soir le nom de sept entreprises françaises soupçonnées de discrimination à l'embauche. Il s'agit d'Accor, Altran, Rexel, Renault, Air France, Arkema et Sopra Steria. "Il faut revoir les processus de recrutement. Former les managers, les recruteurs", explique vendredi sur franceinfo Saïd Hammouche, dirigeant du cabinet de recrutement Mozaïk RH qui met en lien recruteurs et jeunes diplômés issus de quartiers défavorisés.

franceinfo : êtes-vous surpris par ces résultats ?

Saïd Hammouche : Non, nous ne sommes pas surpris. Nous qui sommes sur le terrain, nous avons constaté il y a plus d'une dizaine d'années que les discriminations existaient et qu'on n'en parlait pas vraiment. C'est pour cette raison que nous avons créé le premier cabinet de recrutement spécialisé dans ce que l'on appelle la promotion de la diversité. On constate malheureusement que de manière assez récurrente ces statistiques sont encore présentes, ont la dent dure. C'est la réalité de la société française et il y a des blocages aujourd'hui qu'il faut absolument faire sauter.

Nommer les entreprises, est-ce la seule solution pour qu'elles changent ?

On a un coup de projecteur aujourd'hui. À partir du moment où on est dans cette situation c'est aux responsables de prendre les décisions urgentes et nécessaires pour pouvoir mener un plan d'action correctif et faire en sorte de retrouver une situation saine.

Que faut-il faire pour améliorer les choses ?

Une bonne politique qui permet de garantir l'égalité de tous les citoyens, c'est de permettre de faire des actions de sensibilisation, mais c'est aussi important d'accompagner les candidats qui en ont besoin, mais aussi les entreprises à la non-discrimination. Recruter ce n'est pas inventer des règles en fonction de son intention, sa capacité à être subjectif sur une situation. Recruter cela doit être le plus rationnel possible. Ce sont des mécaniques qu'il faut maîtriser pour garantir un recrutement de qualité. Il faut revoir les processus de recrutement. Former les managers, les recruteurs. Faire un effort plus important sur la capacité à aller chercher des jeunes compétents mais qui ne correspondent pas à ceux qui viennent candidater.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.