8h30 franceinfo, France info

Démission de Michèle Rubirola, référendum sur le climat, article 24... Le "8h30 franceinfo" de Christophe Castaner

Le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 16 décembre 2020.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Christophe Castaner, président du groupe La République en marche à l\'Assemblée nationale était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", mercredi 16 décembre 2020.
Christophe Castaner, président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 16 décembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Christophe Castaner, président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale et député des Alpes-de-Haute-Provence était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 16 décembre 2020. Démission de Michèle Rubirola, référendum sur le climat, article 24 de la proposition de loi sur la "sécurité globale"... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

"Une union de la gauche des années 1970 a repris le pouvoir à Marseille"

Michèle Rubirola, la maire écologiste de Marseille élue en juillet, a présenté sa démission mardi 15 décembre, souhaitant que son premier adjoint, le socialiste Benoît Payan, lui succède. "Une union de la gauche des années 1970 a repris le pouvoir à Marseille", moque Christophe Castaner. 

"Les Marseillais ont voté au printemps pour le Printemps marseillais, visiblement c'est l'automne", attaque le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, qui suppose un "deal" au sein de l'équipe municipale.

Référendum sur l'environnement : "un risque politique" assumé

Le chef de l'État lundi 14 décembre d’un référendum pour inscrire la préservation de l’environnement et de la biodiversité dans la Constitution. "Il y a un risque politique que le président Emmanuel Macron assume", réagit Christophe Castaner. 

Le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale votera "à 252%" en faveur de l'organisation de ce référendum mais "ne veut pas préjuger du débat parlementaire". Toutefois, Christophe Castaner "n'imagine pas une seconde que [ses] collègues sénateurs, fussent-ils d'une majorité différente de celle à laquelle [il] appartient, considèrent que les notions de biodiversité, d'environnement, de lutte contre le réchauffement climatique n'ont pas leur place dans la constitution." 

"L'article 24 n'existe plus"

"Ce n'est pas nécessaire d'aller manifester" affirme Christophe Castaner alors que les appels aux rassemblements contre le projet de loi "Sécurité globale" se renouvellent chaque samedi. "L'article 24 n'existe plus, nous allons le réécrire en totalité", confirme le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale.

La nouvelle mouture du texte est attendue "avant Noël", indique l'ex-ministre de l'Intérieur, qui assure qu'il n'y "a aucune urgence sur ce sujet""Toute référence à la loi de 1881", sur la liberté de la presse sera supprimée, a-t-il assuré. 

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mercredi 15 décembre 2020 :

Christophe Castaner, président du groupe La République en marche à l\'Assemblée nationale était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", mercredi 16 décembre 2020.
Christophe Castaner, président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 16 décembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)