Présidentielle 2022 : "Il faut mobiliser tous les électeurs qui ne voulaient pas de ce second tour" en vue des législatives, estime Clémentine Autain

écouter (7min)

La députée de Seine-Saint-Denis espère que La France insoumise disposera de la majorité aux prochaines élections législatives.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Clémentine Autain, députée LFI de Seine-Saint-Denis, le 13 novembre 2021 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"Il faut mobiliser tous les électeurs qui ne voulaient pas de ce second tour de l'élection présidentielle", déclare mercredi 20 avril sur franceinfo la députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis Clémentine Autain, saluant "l'audace" de Jean-Luc Mélenchon qui appelle les Français à l'"élire Premier ministre" lors du "troisième tour" au moment des législatives. "Ce que nous souhaitons, c'est que ni Emmanuel Macron, ni Marine Le Pen n'appliquent leur programme", explique-t-elle tout en précisant qu'elle ne les met "absolument pas sur un pied d'égalité".

Un débat d'entre-deux-tours "difficile" 

Clémentine Autain déplore "un front républicain en panne" qui s'est "fracassé sur le mur de la haine à l'égard d'Emmanuel Macron". "Il faut appeler à la conscience et à la responsabilité de chacune et de chacun."

>> Suivez le débat d'entre-deux-tours de la présidentielle entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron 

La députée LFI de Seine-Saint-Denis regardera le débat d'entre-deux-tours "bien difficile pour nous". "Est-ce que Marine Le Pen va continuer à donner à voir un visage social qui n'est pas le sien ? Est-ce qu'Emmanuel Macron est véritablement capable de lui tenir tête alors qu'il nous promet depuis une dizaine de jours toute une série de choses qu'il n'a pas du tout été capable de faire pendant cinq ans ?"

"Deux projets vont s'opposer. Ils ne sont pas de même nature mais nous y sommes opposés", explique la députée.

"Nous avons combattu le programme d'Emmanuel Macron pendant cinq ans et nous combattrons l'extrême-droite jusqu'à notre dernier souffle."

Clémentine Autain, députée LFI de Seine-Saint-Denis

à franceinfo

Clémentine Autain redoute le débat de mercredi soir entre les deux candidats. "Emmanuel Macron nous place dans une situation de grave danger face à la menace d'une extrême-droite qui prendrait le pouvoir," conclut la députée LFI de Seine-Saint Denis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.