L'Angle éco, France 2

VIDEO. L'Angle éco. L'ouvrier de demain ?

Pas de 35 heures, pas de pause, pas de revendications... Et si le robot était le salarié idéal ? Un reportage de "L'Angle éco".

L'Angle éco/France 2

Et si les robots nous volaient nos boulots ? C'est la question que pose François Lenglet dans "L'Angle éco". Une étude montre que 3 millions d'emplois pourraient disparaître avec l'essor de la robotique. Le robot n'est-il pas le salarié idéal ? Pas de 35 heures, pas de pause déjeuner, pas de réclamations de meilleures conditions de travail ou d'augmentation de salaire.

Certaines professions sont déjà exercées par des robots, et pas seulement des métiers manuels. Il existe maintenant des algorithmes qui écrivent comme des journalistes, et une société à Hong Kong a même un robot dans son conseil d'administration. 

Une arme anti-délocalisation ?

Et si, demain, l'industrie n'embauchait plus que des robots ? En Chine, on robotise à grande vitesse pour remplacer une main-d'œuvre perçue comme de plus en plus chère. Mais en France ? La robotisation, une arme anti-délocalisation, pourrait bien être créatrice d'emplois.

Un reportage d'Emilie Queno.

Les robots sont-ils les salariés de  demain? L\'Angle éco, juin 2015
Les robots sont-ils les salariés de  demain? L'Angle éco, juin 2015 ( CAPTURE ECRAN FRANCE 2)