Vidéo Préserver l'océan et les animaux marins, "loin des yeux et des consciences" : les combats de Sea Shepherd France

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Préserver l'océan et les animaux marins, "loin des yeux et des consciences" : les combats de Sea Shepherd France
Préserver l'océan et les animaux marins, "loin des yeux et des consciences" : les combats de Sea Shepherd France Préserver l'océan et les animaux marins, "loin des yeux et des consciences" : les combats de Sea Shepherd France (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
"On est la plus grande force de destruction du vivant que cette planète ait jamais connue, on a une responsabilité colossale." Pour la défense des océans et des animaux marins, Lamya Essemlali a fondé l'antenne française de l'ONG Sea Shepherd. Dans cet extrait d'un portrait diffusé dans "Envoyé spécial" le 2 mai 2024, elle présente quelques-unes de ses missions.

Chaque année depuis 2018, Sea Shepherd France alerte sur le sort des dauphins dans le golfe de Gascogne. Dans le cadre de l'opération "Dolphin ByCatch", les militants de l'ONG exposent sur le parvis des institutions (mairies, Assemblée nationale, Parlement européen...) les dépouilles de cétacés victimes des filets de pêche. Avec ce message sur une banderole : "Des milliers de dauphins comme ceux-ci sont massacrés chaque année en France pour que vous mangiez du poisson."

La situation devenant critique pour la survie de l'espèce (avec un nombre de captures qui dépasse de cinq fois le seuil maximal), le gouvernement a fini par entendre Sea Shepherd France et les autres ONG environnementales qui avaient déposé un recours en 2021. Dans le golfe de Gascogne, sur une zone allant du Pays basque au Finistère, la pêche a été interdite pour un mois (du 20 janvier au 20 février 2024)... au grand mécontentement de nombreux pêcheurs. 

"Je comprends la détresse de certains pêcheurs, mais il faut bien qu'ils comprennent que ce n'est qu'un avant-goût de ce qui les attend, de ce qui nous attend tous, si on n'arrive pas à préserver l'écosystème marin."

La présidente de Sea Shepherd France, à propos de l'interdiction temporaire de la pêche dans le golfe de Gascogne,

dans "Envoyé spécial"

A l'origine de Sea Shepherd, il y a le capitaine Paul Watson, qui a fondé l'ONG en 1977. Quant à son antenne française, elle a été créée en 2006 et est dirigée par Lamya Essemlali, dont "Envoyé spécial" diffuse un portrait le 2 mai 2024. Mais les missions de Sea Shepherd France ne se limitent pas à l'Hexagone... A Mayotte, elle mène des campagnes contre le braconnage de tortues, tuées à la machette quand elles viennent pondre sur les plages ; aux îles Féroé, des campagnes contre les massacres de dauphins globicéphales…

La dernière mission en date s'appelle "Ocean Killers", et elle a pour objectif de "braquer les projecteurs sur les navires-usines". L'équipe s'est donc embarquée sur la Manche pour suivre "ces chalutiers géants qui peuvent faire jusqu'à 130 mètres de long, pêcher jusqu'à 600 tonnes de poisson" et les surveiller... Car "le grand drame de l'océan, constate Lamya Essemlali, c'est que ce qui se passe en mer reste en mer, et que c'est loin des yeux et des consciences".

Extrait de "Touche pas à mon océan", un reportage diffusé dans "Envoyé spécial" le 2 mai 2024.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.