Envoyé spécial, France 2

VIDEO. "Envoyé spécial" : Camargue, un marécage de sacs plastiques à perte de vue

En Camargue, des sacs plastiques de toutes tailles envahissent la réserve naturelle des marais du Vigueirat et menacent la biodiversité. Le magazine "Envoyé spécial" du lundi 2 avril est allé à la rencontre d’un homme qui tente de défendre les lieux avec son association. Extrait.

FRANCE 2

La Camargue est connue dans le monde entier pour ses flamants roses, ses chevaux de selle et ses manades de taureaux. Un peu moins pour ses sacs plastiques… Ils se sont accumulés pendant une trentaine d'années en provenance de l'ancienne décharge d'Entressen, à Istres, fermée en 2008, et située à 20 kilomètres en amont du canal de la réserve naturelle de Crau.

Des montagnes de sacs plastiques ont récemment été mises au jour lors d'une campagne d'éradication d'une plante envahissante. "Une pelleteuse écrasait le plastique en même temps qu'elle essayait de l'enlever, le fractionnant, ce qui a fait qu'il repartait encore plus facilement", explique Cyril Girard, administrateur de l'association Nacicca (Nature et citoyenneté en Crau, Camargue et Alpilles).

La faune sauvage en danger

Le coût du nettoyage de surface est estimé à 200 000 euros, mais personne ne veut le prendre en charge. Les sacs restent donc là et pourraient y demeurer jusqu'à six cents ans, selon l'estimation des spécialistes. "Ils mettent beaucoup de temps à se fragmenter, et à toutes les échelles de leur dégradation, ils peuvent impacter la faune", explique ce défenseur d'une région touchée par cette pollution.

Cinq milliards de sacs plastiques sont encore distribués aux caisses des magasins, ainsi que douze milliards dits "fruits et légumes" donnés par les primeurs, selon les chiffres du gouvernement. Un amendement voté le 25 juin 2014 prévoit d’interdire ces sacs à usage unique à partir du 1er janvier 2016.

> À lire également sur GéopolisNeuf millions de tonnes de plastiques jetées à la mer par an.

 

(CAPTURE D'ECRAN FRANCETV INFO / FRANCE 2)