Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Chambre noire : Raymond Depardon

La "Chambre noire" du magazine "Envoyé spécial" nouvelle formule recueille le témoignage d'un photographe de presse. Ce mois-ci, Raymond Depardon commente son travail sur les agriculteurs français.

Envoyé spécial

La "Chambre noire" du magazine "Envoyé spécial" nouvelle formule met un photographe de presse face à ses clichés. Ce mois-ci, Raymond Depardon, photographe de l'agence Magnum Photos et réalisateur, commente son travail sur les agriculteurs français. Son dernier documentaire, Les Habitants, est sorti en salles le 27 avril 2016.

Avec gravité et émotion, il évoque sa relation avec ses "modèles", notamment Marcel Privat, l'un des derniers bergers des Cévennes. Une relation déterminée par celle qu'il a eue avec son père, lui-même agriculteur.

La "culpabilité d'avoir quitté l'agriculture"

Raymond Depardon, lui, est "monté à Paris photographier ces starlettes − ou la guerre, c'est pareil. [...] J'ai toujours cette culpabilité, reconnaît-il, d'avoir quitté l'agriculture, d'avoir été un peu traître."

"A un moment, je suis parti en Afrique, sur l'affaire Claustre. Je suis revenu, et [mon père] n'était plus là, confie le photographe. C'est sans doute une délivrance de faire ces films, ces photos, ces livres. C'est mes parents, et c'est moi-même."

Un sujet signé Anouk Burel, Frédéric Bazille et Ghislain Delaval, diffusé dans "Envoyé spécial" le13 octobre 2016.

Depardon
Depardon (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)