Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Luc Besson, le mal-aimé

a revoir

Présenté parNicolas Poincaré

Diffusé le 30/07/2015Durée : 01h15

Ce direct est terminé.

Luc Besson, 56 ans, est à la fois le producteur inspiré de films souvent confidentiels, le réalisateur de nombreux blockbusters mondiaux, clips musicaux et autres publicités, un scénariste prolifique, et le dernier nabab du cinéma français à la tête de sa société EuropaCorp... Cet autodidacte fou de cinéma a très vite connu le succès auprès du grand public, quand les critiques patentés du métier avaient la dent dure contre lui. Adoré, détesté, bref : controversé !

Après Le Dernier Combat (1983) plusieurs fois primé dans des festivals, et Subway (1985) vu par près de 3 millions de spectateurs en France, Luc Besson se fait étriller au Festival de Cannes 1988 après la projection de son film Le Grand Bleu, sifflé par une partie du public en tenue de soirée. Au final, plus de 9 millions d'entrées dans l'Hexagone ! Après avoir bu la tasse, ce fils d'instructeurs de plongée sous-marine a donc marché sur les eaux enivrantes d'un triomphe obtenu envers et contre... beaucoup.

L'initiateur de la Cité du cinéma

À la tête d'une fortune estimée à 65 millions d'euros, Luc Besson est l'un des rares Français à faire tourner des stars internationales. Peu disert, rarement sous les projecteurs, il a accepté de parler au magazine Complément d'enquête (pages Facebook et Twitter - #Cdenquete) qui l'a notamment accompagné au Festival de Cannes où le divorce a été consommé avec le milieu du cinéma. Dans ce portrait signé Elsa Margout, Cécile Delarue, Aurélien Chapalain, Sylvie Millet et Aurélien Biette, l'initiateur de la Cité du cinéma à Saint-Denis (93) répond aux attaques dont il est l'objet.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire en décembre 2013 sur le financement public de ce Hollywood français implanté de l'autre côté du périphérique parisien. Le cinéaste évoque un règlement de comptes politique et défend un projet créateur d'emplois, dans lequel il a personnellement investi 20 millions d'euros. Enfin, Gilles Jacob, Jérôme Seydoux, Jamel Debbouze, Éric Serra ou Jean Reno aident à mieux comprendre ce personnage de cinéma hors norme dont les projets grandioses à venir devraient encore remplir les salles obscures.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==