Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Complément d'enquête. Un militaire ému aux larmes par "l'effet patriotique" des attentats

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Complément d'enquête. Enfants de la patrie, extrait

Effet collatéral des attentats : les centres de recrutement de l’armée font salle comble. Jusqu'à trois fois plus d'aspirants, étudiants ou déjà salariés. "Complément d'enquête" le 4 février sur un retour de flamme pour la patrie. Extrait.

La France, ils l'aiment ! Ils sont prêts à s'engager pour la défendre, et ils le lui disent. "Complément d'enquête" sur un retour de flamme pour la formation militaire, une recrudescence inattendue du sentiment patriotique. Les centres de recrutement de l'armée font salle comble : depuis les attentats, le nombre de candidats a triplé.

La page Facebook de recrutement de l'armée de terre ressemble désormais au courrier du cœur. On y trouve les mots de "patrie", "volontaire", "fierté"... "Un effet patriotique qui n'existait plus tellement dans la société française..." Ce jeune militaire interrogé par "Complément d'enquête" fond devant les déclarations d'amour à la France et de soutien à son armée. Il peine à trouver ses mots... et à retenir son émotion.

Faire "un métier reconnu par toute la population, ça fait vraiment plaisir"

"Avant, l'armée, c'était un peu la Grande Muette. Sentir que c'est un métier reconnu par toute la population, ça fait vraiment plaisir !" réussit-il à articuler avant d'essuyer d'une larme.

Du côté des futurs recrutés, le choix est délibéré. Tony est bien conscient de ce que représente cet engagement dans un métier à risques. Quelle spécialité envisage-t-il ? lui demande le gradé qui l'accueille. "Combattant." La mort ? "C'est pas que j'y pense beaucoup... Mais autant servir à quelque chose, et mourir pour la bonne cause." "Et puis servir la nation", lui souffle le recruteur.

Extrait de "Complément d'enquête. France : je t'aime, moi non plus !", à voir le 4 février 2016 à partir de 22h30 sur France 2.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Complément d'enquête

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.