Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Complément d'enquête. Musulmans : le sursaut

Depuis les attaques du 13 novembre, la communauté musulmane vit dans la crainte des amalgames. Mais, plus haut et plus fort qu'après l'attentat contre "Charlie Hebdo", des voix s'élèvent pour déclarer à Daech un "jihad citoyen". "Complément d'enquête" sur un électrochoc.

Voilà trois semaines que Jessim cauchemarde toutes les nuits. Le jeune homme, victime d'une violente agression islamophobe, a eu trente jours d'ITT (incapacité totale de travail). Il est traumatisé d'avoir été tabassé à cause de sa religion.

Cette haine est un choc pour les musulmans de France, qui voient leur croyance à nouveau associée à des tueries. Ce jour-là, devant le Bataclan, un imam venu apporter des fleurs est pris à partie par un coreligionnaire. D'autres imams sont venus chanter La Marseillaise devant la salle de concert. 

Une guerre virtuelle à mener

Après le choc, l'électrochoc. "C'est à nous, muslims, de faire le ménage", se révolte ainsi Chronic 2 Bass dans une vidéo devenue virale sur internet. Mais sur la toile circulent aussi des idées fausses : ainsi cet imam qui affirme dans son prêche qu'écouter de la musique est interdit par le Coran... Comment tordre le cou à ces idées ? Comment déconstruire la propagande de Daech ?

Des idées pour mener cette guerre virtuelle, Mohammed Chirani, un intellectuel musulman, n'en manque pas. Sur un plateau de télévision, il déclare le "jihad citoyen", la guerre à Daech. Et dénonce "un viol, une prise d'otages, une OPA contre l'islam". Menacé de mort, il refuse toute protection policière.

Samia, jeune cheffe d'entreprise, a lancé sur Facebook un appel aux musulmans de France pour qu'ils descendent dans la rue. Son idée fait un carton. En vingt-quatre heures, 18 200 personnes se sont manifestées... 

Un reportage de Laure Pollez, Rola Tarsissi et Marie Dubois.