Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Complément d'enquête. Comment Leclerc a fait tomber la loi Galland

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
Complément d'enquête. Comment Leclerc a fait tomber la loi Galland
Complément d'enquête. Comment Leclerc a fait tomber la loi Galland Complément d'enquête. Comment Leclerc a fait tomber la loi Galland
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Dans son combat pour les prix les plus bas, Michel-Edouard Leclerc a dû batailler contre bien des ennemis... L'un des pires fut la loi Galland. Voici comment, pour la faire tomber, il appâte Nicolas Sarkozy... avec un camembert. Un coup de com raconté par "Complément d'enquête". Extrait.

Dans son combat pour les prix les plus bas, Michel-Edouard Leclerc a dû batailler contre bien des ennemis... L'un des pires fut la loi Galland, du nom du ministre des Finances de 1996. Elle avait pour but de protéger les fournisseurs contre la grande distribution et ses prix cassés. Une catastrophe pour "M.E.L"...

Grâce à une guérilla de lobbying et de communication (sa campagne de pub détourne même des affiches de Mai-68), le patron des enseignes Leclerc obtient un assouplissement en 2005. Mais il en veut plus. Voici comment il va obtenir l'aide de Nicolas Sarkozy pour faire tomber la loi Galland...

Le Président à + 18,8%

Un an avant la présidentielle de 2007, le candidat Sarkozy fait justement campagne sur le pouvoir d'achat et envisage une réforme de la loi Galland. Il se rend dans un hypermarché Leclerc, où le patron de l'enseigne l'accueille tout sourire.

Nicolas Sarkozy élu, Michel-Edouard Leclerc lui "met la pression" pour qu'il tienne sa promesse. Il l'interpelle directement avec une pub qui met le camembert Président à + 18,8%. Sarkozy prend contact, puis propose une "loi de la modernisation économique", la LME, souvent rebaptisée "loi Michel-Edouard". "C'était lui le super ministre du Commerce – et les autres des pauvres couillons", confie le député Jean Gaubert. Un autre parlementaire, Michel Raison, considère que le retrait de cette loi "a tout déséquilibré".

Extrait de "L'insaisissable monsieur Leclerc", un document de "Complément d'enquête".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.