Complément d'enquête, France 2

Complément d'enquête. Violence : quand nos enfants nous font peur

a revoir

Présenté parNicolas Poincaré

Diffusé le 28/04/2016Durée : 01h3

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Encore un mineur poignardé à Marseille : il avait 16 ans. Avant lui, il y a eu Kamal ou Mohamed, 15 ans. Les auteurs et les victimes des règlements de comptes entre dealers sont de plus en plus jeunes. "Complément d'enquête" se penche le 28 avril 2016 sur la violence des ados et la délinquance des mineurs.

Au sommaire, un reportage à Marseille, une rencontre avec les parents du jeune meurtrier du collège Cévenol, et une plongée dans un centre unique en France où l'on prend en charge ces "enfants terribles" que l'on appelle les "incasables".

Ma vie sous les balles

A Marseille, les règlements de comptes liés au trafic de drogue ont encore fait trois morts en mars 2016. Alors qu'une douzaine de jeunes et d'enfants regardent un film dans la supérette de la cité Bassens, deux jeunes surgissent et font feu à 22 reprises sur deux trafiquants. Une balle ricoche et tue une chauffeur-livreur étranger au trafic. Bilan : trois morts et trois jeunes blessés.

Dans la cité phocéenne, onze hommes ont été abattus depuis le début de l'année 2016. "Complément d'enquête" est allé à la rencontre des habitants des quartiers nord, victimes collatérales de la guerre des cités.

Un reportage de Matthieu Fauroux et Guillaume Marque, suivi d'un entretien avec Marie-France Etchegoin, journaliste, auteure de Marseille, le roman vrai (éd. Stock).

Mon fils, ce tueur

On se souvient de l'affaire Agnès Marin, au Chambon-sur-Lignon. En 2011, la jeune fille de 13 ans est violée et assassinée par Matthieu, 17 ans. Dans "Complément d'enquête", rencontre avec ses parents, qui ne l'ont pas abandonné. 

Un reportage de Rola Tarsissi, Olivier Sybille, Valérie Lucas et Marie Dubois, suivi d'un entretien avec Olivia Cligman, juge pour enfants au tribunal de Créteil.

Les "incasables"

Qui sont les "incasables" ? Ceux que l'on appelait "ingérables" ou "inadaptés", des mineurs qui ont épuisé toutes les structures et les dispositifs traditionnels tels que centres éducatifs fermés ou institutions psychiatriques. Depuis 2009, les "incasables" ont une maison, ou plutôt un Isema (Internat socio-éducatif médicalisé pour adolescents) en Eure-et-Loir, à Illiers-Combray.

Après cinq années d'expérimentation, le centre, financé par le Conseil départemental, la Protection judiciaire de la jeunesse et l'Agence régionale de santé, a été officiellement accrédité comme structure d'aide à l'enfance. Son modèle est basé sur l'école de Palo Alto, ce courant d'antipsychiatrie qui préfère miser sur les interactions avec l'environnement plutôt que sur les explications psychanalytiques pour résoudre les difficultés. Ses pensionnaires sont tous scolarisés en milieu ouvert. L'Isema d'Illiers-Combray est pour l'instant le seul de son genre en France.

Après ce reportage de Phédora Maryan Green, Irène Bénéfice, Violaine Vermot-Gaud et Mikaël Bozo, Nicolas Poincaré recevait le rappeur et écrivain Jean Gab'1.

La rédaction de "Complément d'enquête" vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #Cdenquete.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==