Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Leonarda : les lycéens de nouveau dans la rue

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
REUTERS
Article rédigé par
France Télévisions

Une cinquantaine d'établissements participent à la mobilisation pour réclamer notamment le retour de la famille de la collégienne expulsée au Kosovo.

Vincent Peillon voulait qu'ils regagnent leur établissement, c'est raté. De nombreux lycéens sont toujours mobilisés, vendredi 18 octobre, pour le retour de Leonarda et Khatchik, deux élèves étrangers expulsés récemment.

A Paris, comme la veille, une vingtaine de lycées étaient mobilisés, selon Steven Nassiri, président de la Fidl. Du côté du rectorat, on indique qu'"au moins 23" établissements sont concernés, sur la centaine de lycées parisiens. Au niveau national, "une cinquantaine" d'établissements sont mobilisés, a affirmé Steven Nassiri, comme à Dax (Landes) où environ 400 lycéens ont installé un barrage filtrant devant un lycée du centre-ville, et à Grenoble, où l'entrée du lycée Emmanuel-Mounier a été bloquée partiellement par quelques élèves.

Le lycée parisien Charlemagne, que l'on voit sur ces images, est l'un des plus mobilisés, selon le rectorat. Une banderole y était déployée : "Pas de papier mais des cahiers, Charlemagne se mobilise pour Leonarda et Khatchik".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.