Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse met en scène sa réconciliation avec Laurent Wauquiez

La candidate LR et le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui se sont déchirés entre 2017 et 2019, ont affiché leur entente en Haute-Loire ce vendredi. L'ancien président du parti doit jouer un "rôle pilier" dans la campagne.

Article rédigé par
Audrey Tison - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Valérie Pécresse, candidate LR à la présidentielle, et Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, au Puy-en-Velay (Haute-Loire), le vendredi 21 janvier 2022. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

À travers les masques, on devine leurs sourires. Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez sont côte à côte à l'occasion d'une visite dans une maison de santé de Dunières (Haute-Loire) pour afficher leur union retrouvée, vendredi 21 janvier. Lorsque la candidate Les Républicains à la présidentielle s'approche des journalistes, c'est pour dire du bien du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes : "C'est évidemment très important de faire ce déplacement en compagnie d'un grand président de région, Laurent Wauquiez, qui a littéralement transformé sa région et qui a fait de l'égalité des territoires le fil rouge de son action."

Mais bien vite, les dissensions passées entre les deux figures de la droite ressurgissent par la voix d'une journaliste qui rappelle à Valérie Pécresse sa pique visant Les Républicains, un"parti politique cadenassé de l'intérieur, dans son organisation, mais aussi dans ses idées". C'était en 2019, au moment de quitter LR, jusque-là présidé par Laurent Wauquiez. La présidente de la région Ile-de-France balaie la question : "C'était après, après le départ de Laurent, ça n'avait rien à voir ! Vous déformez complètement mes propos." C'était effectivement le 5 juin 2019... trois jours après la démission de Laurent Wauquiez de la présidence du parti.

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes veut mettre les choses au clair : s'il accueille la candidate à la présidentielle, c'est parce qu'ils sont aujourd'hui sur la même longueur d'ondes : "C'est le symbole de mon soutien et de mon engagement total aux côtés de Valérie. Valérie a fait un début de campagne très important qui consistait à tourner les pages du passé."

"L'enjeu pour nous, c'est la présidentielle, c'est de savoir ce qu'on veut proposer aux Français pour reconstruire aux côtés de Valérie."

Laurent Wauquiez

à franceinfo

"Je serai totalement engagé à ses cotés dans cette campagne parce que c'est la seule chose qui m'intéresse", ajoute Laurent Wauquiez, en rappelant : "L'enjeu pour nous, c'est la présidentielle". Il a notamment la mission de fédérer les élus autour de la candidate. Il tiendra un "rôle pilier", insiste Valérie Pécresse, avant de s'engouffrer dans une voiture.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Valérie Pécresse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.