VIDEO. "La refondation de la droite doit se faire à l'extérieur du parti" : Valérie Pécresse quitte Les Républicains

Invitée du 20 heures de France 2, mercredi, la présidente de la région Ile-de-France a jugé que la droite avait besoin d'un "électrochoc".

Valérie Pécresse, le 30 juin 2018 à Menton (Alpes-Maritimes).
Valérie Pécresse, le 30 juin 2018 à Menton (Alpes-Maritimes). (VALERY HACHE / AFP)

C'est un nouveau séisme pour Les Républicains après le résultat catastrophique des européennes. "J'ai décidé en femme libre de quitter Les Républicains", a annoncé Valérie Pécresse sur France 2, mercredi 5 juin. "La refondation de la droite doit se faire à l'extérieur du parti, a estimé la présidente de la région Ile-de-France. Le parti est cadenassé de l'intérieur."

Selon les informations de franceinfo, plusieurs centaines d'élus devraient quitter Les Républicains et suivre Valérie Pécresse, qui a créé son propre mouvement, Libres !, en septembre 2017. "J'ai été de tous les combats depuis la défaite de 2012, mais aujourd'hui je pense qu'il faut un électrochoc, qu'il faut tout rénover du sol au plafond", juge-t-elle.

"Aujourd'hui, tous ceux qui sont aux responsabilités dans le parti, y compris les parlementaires, ne souhaitent pas ouvrir une réflexion sur la France d'aujourd'hui, dénonce Valérie Pécresse. Cela fait trois ans que je plaide pour un changement de ligne et un élargissement de la droite. J'ai été toute seule pour défendre les droits des femmes, l'écologie positive."

Daniel Fasquelle "très déçu"

"Il y a une envie de reconstruire, mais plus personne ne veut le faire à l'intérieur de LR, la structure est totalement démonétisée", commente Vincent Jeanbrun, maire de L'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), vice-président de la région Ile-de-France. Ce proche de Valérie Pécresse annonce à franceinfo qu'il quitte aussi son parti : "C'est une question d'honnêteté, je n'ai pas le sentiment d'avoir changé de valeurs mais ce parti politique, si."

A l'inverse, un autre député, Daniel Fasquelle, regrette le départ de Valérie Pécresse : "Très déçu de la décision de Valérie Pécresse de quitter Les Républicains car c’est maintenant que commence la rénovation de la droite et du centre à partir du mouvement. Nous sommes nombreux, parlementaires et militants, à le souhaiter et à y être prêts."