VIDEO. Raffarin demande à Morano "de retirer ses propos" et de réaffirmer "son adhésion" à la ligne des Républicains

Après ses déclarations sur "la France, pays de race blanche", l'eurodéputée risque de se voir retirer l'investiture de son parti pour les élections régionales. 

Cette vidéo n'est plus disponible

Dernière main tendue avant la réunion de la commission d'investitures des Républicains. Invité d'Europe 1, mardi 6 octobre, Jean-Pierre Raffarin s'est refusé à tirer sur l'ambulance. L'ancien Premier ministre a préféré demander à Nadine Morano "de retirer ses propos et qu'elle réaffirme son adhésion à notre ligne, qui exclut toute proximité avec le FN".

"L'identité de la France n'a rien à voir avec la race"

"Je ne suis pas un coupeur de têtes, a précisé le sénateur de la Vienne. Il faut condamner les propos de Nadine Morano. L'identité de la France n'a rien à voir avec la race. Mais la question pour les élections est de savoir si, oui ou non, Nadine Morano accepte la charte des Républicains, notre ligne politique."

L'eurodéputée a annoncé qu'elle ne serait pas présente, mercredi, à la Commission nationale d'investiture du parti Les Républicains. "Je suis vice-présidente de cette commission d'investiture, je suis également députée européenne, il se trouve que mercredi, le président de la République française et Angela Merkel seront à Strasbourg, au Parlement européen, pour s'exprimer sur la question des migrants et je serai là où je dois être, c'est-à-dire à assumer mes fonctions au Parlement européen et non pas dans une commission pour traiter de problèmes politiciens", a déclaré Nadine Morano, mardi, sur France 2.

 

Jean-Pierre Raffarin, le 28 septembre 2014.
Jean-Pierre Raffarin, le 28 septembre 2014. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)