Thomas Thévenoud quitte le PS mais garde son fauteuil de député

Thomas Thévenoud quitte le PS mais l'ancien secrétaire d'Etat au Commerce extérieur veut garder son fauteuil de député. Il redit qu'il n'est pas "un fraudeur".

(Thomas Thévenoud a bien l'intention de rester sur les bancs de l'Assemblée nationale © MaxPPP)

L’ancien secrétaire au Commerce extérieur a fait ses choix plus tôt que prévu. Après ses déboires fiscaux, sa rencontre avec le premier secrétaire du PS était prévue mardi ou mercredi, elle a eu lieu finalement dès lundi. En toute fin de soirée, Thomas Thévenoud a annoncé qu’il quittait le Parti socialiste mais qu’il conservait son mandat de député. Dans une déclaration transmise à l’AFP, l’élu de Saône-et-Loire explique ainsi sa décision :

"Après m’être entretenu ce lundi soir avec Jean-Christophe Cambadélis, j'ai décidé de me mettre en retrait du Parti socialiste et donc du groupe SRC à l'Assemblée nationale (...) Mais je veux rappeler que l'enchaînement de négligences choquantes qui m'ont placé dans cette situation ne fait pas de moi un fraudeur (...) Mes électeurs de Saône-et-Loire seront mes seuls juges lors des législatives de 2017".

Des excuses et l'attente du verdict de la Haute Autorité

Dans cette longue explication sous forme de mea-culpa, Thomas Thévenoud qui a démissionné du gouvernement le 4 septembre présente "ses excuses, à ceux et celles qui lui ont fait confiance ." L’ancien membre du gouvernement de Manuels Valls demande aussi à "celles et ceux qui participent à l’acharnement médiatique de respecter sa famille, sa femme et ses filles ". Quelques heures avant l’annonce de cette décision, son épouse a été écartée de son poste de chef de cabinet du président du Sénat. Sandra Thévenoud a été "mise en congé "  et sans traitement jusqu’au 30 septembre.

Thomas Thévenoud dit attendre les observations de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique qui examine ses revenus et son patrimoine en tant que député.

"On verra alors que la politique ne m'a jamais enrichi."