Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Les enregistrements de Buisson étaient "une assurance-vie", selon le patron d'Atlantico

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le site Atlantico.fr et "Le Canard enchaîné" ont publié mercredi des extraits de conversations enregistrées par Patrick Buisson à l'insu de Nicolas Sarkozy et de ses proches.

Jean-Sébastien Ferjou, le directeur de la publication du site internet Atlantico, affirme que le conseiller controversé de Nicolas Sarkozy Patrick Buisson ne cachait pas l'existence des enregistrements auprès de son entourage. "Ce qu'il disait à ses très très proches, c'est que ça ne pouvait pas nuire d'avoir des éléments sur les uns ou sur les autres dans le cadre des tentatives de déstabilisation" contre lui, déclare-t-il devant la caméra de France 2.

Le Canard enchaîné et le site internet Atlantico publient, mercredi 5 mars, plusieurs extraits de conversations entre Nicolas Sarkozy et ses conseillers réalisés à leur insu en 2011. Selon l'avocat de Patrick Buisson, son client "faisait des enregistrements pour le travail". Jean-Sébastien Ferjou réfute cette idée : "Très clairement auprès de ce petit cercle d'intimes, [Patrick Buisson] ne les présentait pas comme un outil de travail, mais que c’était clairement une assurance-vie pour lui, dans la mesure où Patrick Buisson savait qu'il avait beaucoup d'ennemis", argumente-t-il. 

Sur la raison de la présence d'un dictaphone en marche dans la poche de Patrick Buisson, le patron d'Atlantico.fr persiste et signe : "ll y a eu beaucoup de gens qui avaient essayé d'avoir sa peau, y compris à l'Elysée."

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.