Cet article date de plus de trois ans.

Remaniement ministériel : des médias trop pressés ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Remaniement ministériel : des médias trop pressés ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En plateau, mercredi 10 octobre, et alors que le remaniement n'a toujours pas été annoncé, Nathalie Saint-Cricq propose son décryptage.

Le remaniement ministériel se fait attendre. Mercredi 10 octobre, cela fait plus d'une semaine qu'il est attendu. Les médias sont-ils trop pressés ou le problème vient-il de l'exécutif qui aurait vraiment du mal à le boucler ? "Clairement, je veux bien qu'on dise que c'est la faute à des médias agités, prêts à inventer de fausses crises, mais là, on va faire très simple. Des faits, rien que des faits : le 4 octobre, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, nous dit : 'Nouveau ministre de l'Intérieur, fin de semaine ou début de semaine prochaine'", rappelle Nathalie Saint-Cricq, sur le plateau de France 2.

"De l'enfumage"

"Nicole Belloubet, garde des Sceaux, 9 octobre, je cite : 'Je pense que ce sera dans la journée'. J'ajoute à cela, Emmanuel Macron qui nous affirme que le départ de Gérard Collomb est une péripétie. Alors là, la péripétie elle commence à franchement durer", constate la journaliste de France 2, qui conclut : "Donc oui, cela bloque. Oui, c'est dur à boucler. Et le reste, c'est de l'enfumage."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.