Référendum en Nouvelle-Calédonie : le "non" à l’indépendance l'emporte

Publié
Référendum en Nouvelle-Calédonie : le "non" à l’indépendance l'emporte
France 2
Article rédigé par
S.Lequesne, V.Dauphoud, L.Bensimon, Nouvelle-Calédonie La 1ère, S.Lacombe - France 2
France Télévisions

Un référendum a eu lieu en Nouvelle-Calédonie dimanche 12 décembre. Le non à l’indépendance l’a largement emporté au cours d’un scrutin marqué par une forte abstention.

Dimanche 12 décembre en Nouvelle-Calédonie, la population était appelée à se prononcer sur son indépendance. Pour la troisième fois, c’est le non qui l’a emporté, cette fois-ci avec 96,49% des suffrages. Le référendum a également été marqué par un faible taux de participation : seulement 43,90%. Les indépendantistes avaient appelé à ne pas voter, et réclamaient le report de ce scrutin en raison du contexte sanitaire.

"Un référendum bidon, une mascarade"

Roch Wamytan, président (FLNKS) du Congrès de Nouvelle-Calédonie, a annoncé que son camp ne reconnaissait pas le résultat du vote. "Nous considérons que ce référendum est un référendum bidon, une mascarade", ajoute-t-il. S’il a pris acte de ce contexte de forte abstention, Emmanuel Macron a exprimé sa fierté pour la nation. "Ce soir, la France est plus belle car la Nouvelle-Calédonie a décidé d’y rester", déclare le président de la République. Une période de transition de 18 mois s’ouvre en Nouvelle-Calédonie, afin de définir le niveau d’autonomie dans l’archipel. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.