Nouvelle-Calédonie : l'exécutif s'interroge sur un report du référendum d'autodétermination prévu le 12 décembre

La situation sanitaire est critique : plus de 130 personnes sont mortes en un mois du Covid-19 en Nouvelle-Calédonie.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un homme vote dans un bureau de vote lors du référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie, à Nouméa, le 4 octobre 2020. (THEO ROUBY / AFP)

La situation sanitaire en Nouvelle-Calédonie amène l'exécutif à s'interroger sur le maintien ou le report du dernier référendum d'autodétermination, a appris franceinfo mardi 5 octobre. "C'est une très forte préoccupation de savoir s'il peut se tenir le 12 décembre", confie un haut responsable gouvernemental à franceinfo. "On s'est donné beaucoup de mal, avec des heures et des heures de travail, pour arriver à cet accord tacite" sur la date. "Il faut qu'on se donne comme délai une décision prise ce mois-ci. Cette décision doit être incontestable sur le plan sanitaire."

Plus de 130 personnes sont mortes en un mois en Nouvelle-Calédonie. La flambée épidémique a d'ores et déjà interrompu la campagne référendaire, depuis le confinement strict instauré le 7 septembre dernier.

Déplacement du ministre des Outre-Mer

Le ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu, arrive sur l'archipel ce mardi. Après une semaine d'isolement obligatoire, il sera chargé de recueillir les suggestions et doléances des différentes parties prenantes – indépendantistes et loyalistes. Sa sortie de "septaine" coïncidera avec l'expiration du confinement, décidé à ce stade jusqu'au 10 octobre.

Le gouvernement de Nouvelle-Calédonie doit décider d'ici là s'il prolonge ou aménage les contraintes sanitaires. "Si les contraintes sont levées, ce sera bon signe", note Paris.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Référendum Nouvelle-Calédonie 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.