Primaire de la gauche : Patrick Mennucci dénonce une "ambiance scandaleusement mauvaise"

Le dépôt des candidatures à la primaire de la gauche prend fin jeudi soir. Patrick Mennucci, député socialiste des Bouches-du-Rhône et soutien de Vincent Peillon, a déploré sur franceinfo les polémiques qui émaillent ce début de campagne au Parti socialiste.

Le député socialiste Patrick Mennucci, le 17 décembre 2014 à l\'Assemblée nationale.
Le député socialiste Patrick Mennucci, le 17 décembre 2014 à l'Assemblée nationale. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Le député socialiste des Bouches-du-Rhône, Patrick Mennucci, dénonce une ambiance "scandaleusement mauvaise" à gauche, alors que le dépôt des candidatures à la primaire se termine jeudi 15 décembre au soir. Dans le viseur de ce soutien de Vincent Peillon : la polémique autour de dettes présumées de candidats à l'égard du Parti socialiste. Arnaud Montebourg et Vincent Peillon sont visés par ces présomptions.

"Les gens continuent de jouer avec la gauche", déclare à franceinfo Patrick Mennucci, craignant que les socialistes, occupés par les oppositions internes, ne poussent les Français à se tourner vers d'autres leaders. "Qu’ils continuent comme ça et ils auront Emmanuel Macron... Ça va finir de cette façon, a-t-il averti. On l'entend dire des choses, rassembler des foules... Pourquoi pas lui ?" 

Patrick Mennucci appelle à raviver "le Parti socialiste qu’on aime, celui qui est pragmatique, qui dirige, qui est capable d’être sur ses valeurs". "Si on n’est pas capable de montrer qu’on a la capacité de rassembler et qu’on continue avec des boules puantes de cette nature, c’est très mauvais", a prévenu le député.

"Dans ces conditions, la primaire ne part pas très bien" selon le député socialiste Patrick Mennucci
--'--
--'--