Primaire de la gauche : Benoît Hamon crée la surprise et arrive en tête au premier tour

Le député des Yvelines est parvenu à créer la surprise en terminant à la première place du premier tour avec un peu plus de 36% des voix, selon des résultats partiels.

Benoît Hamon, le 18 janvier 2017, lors d\'un meeting de campagne à Paris.
Benoît Hamon, le 18 janvier 2017, lors d'un meeting de campagne à Paris. (CITIZENSIDE / FRANÇOIS LOOCK / AFP)

Benoît Hamon a réussi son coup. Le candidat classé à la gauche du PS arrive en première position du premier tour de la primaire de la gauche, dimanche 22 janvier, devançant l'ancien Premier ministre Manuel Valls, selon des résultats partiels, sur un peu plus d'un million de votants. Parti de loin, l'ancien ministre de l'Education nationale est parvenu à imposer ses thèmes dans la campagne, notamment avec sa proposition du revenu universel.

>> Retrouvez en direct les réactions et les résultats de la primaire de la gauche

Quel score obtient-il ?

Avec 36,21% des voix selon les résultats partiels de dimanche à 23 heures, après dépouillement partiel d'un peu plus d'un million de bulletins, Benoît Hamon est en position pour se qualifier pour le second tour de la primaire, face à Manuel Valls.

Comment analyser ce résultat ?

Benoît Hamon a réussi son pari. Les sondages avaient enregistré une dynamique du député des Yvelines, mais son arrivée en tête du premier tour reste une surprise. En défendant des idées nouvelles, comme le revenu universel ou un changement de notre mode de développement, l'ancien ministre est parvenu à parler au cœur de l'électorat de gauche qui s'est déplacé pour cette primaire. Preuve qu'il suscitait de l'inquiétude, le député des Yvelines s'était même retrouvé au cœur des attaques lors du dernier débat de la primaire pour sa proposition de revenu universel.

Comment se présente le second tour ?

Benoît Hamon va maintenant chercher à capitaliser sur le "tout sauf Valls" pour remporter le second tour de la primaire. Il peut déjà compter sur le ralliement d'Arnaud Montebourg. Même si les deux hommes ont développé des idées parfois différentes au cour de cette campagne, l'ancien ministre de l'Economie a appelé très vite à voter pour son ancien collègue du gouvernement. "Avec Benoît Hamon, nous avons quitté le gouvernement ensemble, et avons veillé ensemble à ce que nos prises de positions soient compatibles", a déclaré Arnaud Montebourg.

Il convient de faire confiance et de nous ouvrir à ceux qui innovent.Arnaud Montebourg

Benoît Hamon pourrait également compter sur le soutien de Jean-Luc Bennahmias, qui partage sa volonté de créer un revenu universel en France. Mais le candidat de l'Union des démocrates et des écologistes, qui doit annoncer sa décision mercredi, a seulement obtenu 1,01% des voix. Le match de dimanche prochain s'annonce serré face à l'ancien chef du gouvernement, qui va lui opposer la carte de l'expérience.