Cet article date de plus de cinq ans.

Présidentielle en Autriche : le candidat écologiste l'emporte face à l'extrême droite

Sans attendre l'annonce officielle des résultats, le candidat d'extrême droite, Norbert Hofer avait reconnu sur son compte Facebook sa défaite. Le candidat écologiste Van Der Bellen remporte cette présidentielle.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Le candidat écologiste Alexander Van der Bellen remporte l'élection présidentielle autrichienne © MaxPPP)

Le candidat d'extrême droite Norbert Hofer (FPÖ) a reconnu sa défaite à la présidentielle autrichienne dans une publication sur son compte Facebook, ce lundi, au profit de l'écologiste Alexander Van der Bellen (Die Grüne - Verts). "Naturellement, je suis triste. L'implication dans cette campagne n'est pas du temps perdu, mais un investissement pour le futur " écrit Norbert Hofer.

Dans les minutes qui ont suivi, le ministère de l'intérieur autrichien a confirmé la victoire du candidat écologiste. L'ancien professeur d'université âgé de 72 ans s'impose avec 50,3% des suffrages soit 31.026 voix d'avance. Après le vote dimanche, l'extrême-droite avait pourtant une légère avance, avec 51,9% des voix contre 48,1% à son adversaire Alexander Van der Bellen. Mais le dépouillement des votes par correspondance a inversé la tendance.

Participation en hausse et report des voix

La participation a été importante, à plus de 70% et elle a profité au candidat écologiste qui n'avait obtenu que 21,3% des voix au premier tour. Les électeurs des partis traditionnels, éliminés il y a deux semaines ont, pour la plupart choisi Alexander Van Der Bellen. 

Le président de la République a un rôle symbolique en Autriche, mais c'est la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale que l'extrême-droite était en mesure de l'emporter. Le candidat populiste et islamophobe a réussi à émerger dans un pays européen pourtant très prospère.

 (©)

Entre félicitations et soulagement 

Cette victoire du candidat écologiste a été saluée un peu partout en Europe. François Hollande "félicite chaleureusement " le vainqueur. Manuel Valls a aussi envoyé un tweet pour faire part de son soutien. Sur France Info, l'eurodéputé Jean-Marie Cavada a fait part de son soulagement, même s'il assure que "l'Autriche s'est fait peur."

François Hollande a, lui, "chaleureusement" félicité le vainqueur. Et il a dit se réjouir "de coopérer avec lui". Le Front National s'est également fendu d'un message de félicitations pour ce que le parti de Marine Le Pen qualifie de "très beau résultat",  qui, selon le FN, "annonce des succès futurs" en Autriche et "ailleurs dans le monde." 

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.