"Ça fait deux ans qu'on ne s'était pas vus" : les militants communistes retrouvent la Fête de l'Huma

Le festival du Parti communiste se déroule tout le week-end à la Courneuve. Au-delà de la cinquantaine de concerts programmés et du côté festif de cet évènement, des débats et des retrouvailles entre militants.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La fête de l'Humanité en 2019 (Illustration). (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Amel recharge son téléphone portable sur un stand dédié où l'on joue un peu le côté carte postale, avec en fond sonore L'internationale. La jeune femme venue du Sud-Ouest a déjà coché un certain nombre de concerts. "Ça fait tellement longtemps qu'il n'y a pas eu le festival que je vais en profiter à fond pendant les trois jours, je vais voir Soso Maness, Fianso, Louis Chedid, Laurent Voulzy et Yseult", énumère-t-elle. Après que les dernières éditions ont été annulées à cause de la pandémie de Covid-19, une cinquantaine de concerts sont prévus à la Fête de l’Humanité cette année, qui se tient jusqu'à dimanche à la Courneuve, en Seine-Saint-Denis.

Quand la caravane de Fabien Roussel passe derrière Amel et qu'on lui demande si ce qu'il raconte l'intéresse, la réponse fuse : "Non !" Le candidat du Parti communiste (PC) à l'élection présidentielle et sa camionnette de toutes les couleurs ne font pas vraiment recette. Mais un peu plus loin, au stand des Landes, Fabien Roussel a davantage la cote. "Il est proche de nous, lance Michelle, militante communiste. Il n'est pas sur une autre planète comme notre président actuel."

"Les débats sont très importants"

Pour Michelle, c'est en tout cas l'heure des retrouvailles entre bénévoles. La militante communiste est au service. Au menu foie gras, magret, tourtière, vin et bonne humeur... C'est un peu ça, la recette de la Fête de l'Huma. "Ça fait deux ans qu'on ne s'était pas vus. Ça nous manquait énormément, explique-t-elle. Le côté festif, c'est important parce que c'est la vie sociale. Mais les débats sont très importants également. D'entendre autre chose que ce que l'on entend dans les médias lambda."

Tente sur le dos devant l'entrée du camping-car, Gabriel, lui, n'est pas venu que pour la musique. "On est des communistes purs et durs. Du coup, on vient pour soutenir le parti, donner un peu d'argent", explique-t-il. Est-ce qu'il va assister aux concerts ou aussi beaucoup aux ateliers ? "Des fois, on tombe sur des gens intéressants, sympas. Et au lieu d'aller voir Tryo on reste avec eux. Donc finalement, l'humain prime, c'est une fête de l'humanité." Il y a deux ans, la Fête de l'Huma avait accueilli 500 000 visiteurs. Un succès populaire pour un événement inclassable.

Retrouvailles à la Fête de l'Huma - Reportage de Benjamin Mathieu.
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Parti communiste français - PCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.