VIDEO. "On a gagné !" Les zadistes célèbrent leur victoire à Notre-Dame-des-Landes après l'abandon du projet d'aéroport

Après des années de controverse, l'exécutif a choisi d'abandonner le projet, malgré des décisions de justice et une consultation locale favorables. Le gouvernement a annoncé en contrepartie un réaménagement de l'actuel aéroport de Nantes.

FRANCEINFO

"Les conditions ne sont pas réunies pour mener à bien le projet de Notre-Dame-des-Landes", a expliqué Edouard Philippe lors d'une déclaration à l'issue du Conseil des ministres. Après des années de controverse, le gouvernement a donc choisi, mercredi 17 janvier, d'abandonner le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, au profit d'un réaménagement de l'actuel aéroport de Nantes.

L'annonce de la décision a déclenché une explosion de joie dans la ZAD, où une vingtaine d'occupants ont ouvert du champagne et entonné des chants, en s'embrassant. "C'est une immense joie pour tous ceux qui ont lutté contre le projet. Je pense aux anciens de la lutte qui sont partis", s'est réjoui Julien Durand, porte-parole de l'Acipa, principale association d'opposants.

Le mouvement anti-aéroport s'est engagé à rouvrir les accès à la ZAD, tout en disant son "refus de toute expulsion" de ceux qui se sont installés illégalement sur place. Une "grande fête de l'abandon" est prévue sur place le 10 février.

Les zadistes célèbrent la décision du gouvernement de renoncer au projet d\'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 17 janvier 2018 sur le site de Loire-Atlantique.
Les zadistes célèbrent la décision du gouvernement de renoncer au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 17 janvier 2018 sur le site de Loire-Atlantique. (LOIC VENANCE / AFP)