VIDEO. Référendum sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes : "Si le non l'emporte, le projet sera abandonné", annonce Manuel Valls

"Si le oui l'emporte dimanche, le projet sera engagé", a également affirmé le Premier ministre.

Le Premier ministre Manuel Valls lors d\'une séance des questions au gouvernement, à l\'Assemblée nationale (Paris) le 15 juin 2016.
Le Premier ministre Manuel Valls lors d'une séance des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale (Paris) le 15 juin 2016. (YANN BOHAC / CITIZENSIDE / AFP)

A cinq jours du référendum local sur le projet contesté de construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), Manuel Valls a affirmé que "si le non [l'emportait], le projet [serait] abandonné", lors des questions au gouvernement du mardi 21 juin. La veille, le Conseil d'Etat avait validé les modalités du référendum prévu le 26 juin, pendant lequel près de 968 000 électeurs de Loire-Atlantique seront invités à trancher sur le dossier.

Devant l'Assemblée nationale, le chef du gouvernement a demandé que la consultation "soit non seulement une expérience civique qui fasse honneur à notre démocratie mais aussi un moment de vérité sur ce projet."

"Les zadistes devront partir"

Les zadistes qui occupent "illégalement" les terrains du projet d'aéroport nantais de Notre-Dame-des-Landes devront quitter les lieux "quel que soit le résultat", a également souligné le Premier ministre. "L'Etat de droit s'applique à Notre-Dame-des-Landes comme partout ailleurs dans le pays", a-t-il soutenu.