Cet article date de plus de deux ans.

Notre-Dame-des-Landes : les zadistes accueillent la préfète... en lui montrant leurs fesses

De nombreux messages avaient été inscrits à l'entrée et sur les bords de la route, comme "Passage de la préfète" ou "Barricades pré-faites", au moment du passage de Nicole Klein.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des zadistes montrent leurs fesses au passage de la préfète, le 26 janvier 2018, près du site de l'ancien projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). (MAXPPP)

Une haie d'honneur un peu particulière. Vendredi 26 janvier, des zadistes ont accueilli la préfète de la région Pays de la Loire, Nicole Klein, sur l'ancienne "route des chicanes" (la RD 281) en lui montrant leurs postérieurs. D'autres opposants à l'aéroport Notre-Dame-des-Landes se sont présentés cagoulés, rapporte Ouest France. Pas de quoi entamer l'entousiasme de la représentante de l'Etat, saluant "le retour à l'État de droit" et une "avancée considérable".

De nombreux messages avaient été inscrits à l'entrée et sur les bords de la route, comme "Passage de la préfète" ou "Barricades pré-faites" tagué sur une chicane. D'autres banderoles proclamaient "ZAD à vendre" ou "Yes Chicane".

Véhicule blindé pour la représentante de l'Etat

"La route est dégagée, les fossés sont dégagés", a constaté la représentante de l'État, en descendant de son véhicule blindé, après avoir parcouru, sous haute protection de la gendarmerie, l'essentiel de cet axe routier. La RD 281 a été obstruée pendant plus de cinq ans par divers obstacles et barricades et reste interdite à la circulation.

Après l'abandon du projet d'aéroport, l'exécutif avait exigé le nettoyage avant la fin de la semaine de cette route départementale. La préfète avait promis de venir constater elle-même le dégagement de la chaussée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.