Notre-Dame-des-Landes : les zadistes acceptent de déposer des projets nominatifs pour rester sur les lieux

Ils acceptent de déposer des projets nominatifs pour rester sur la ZAD, comme le demandait le gouvernement.

Des occupants de Notre-Dame-des-Landes, lors de l\'évacuation de la ZAD, le 15 avril 2018.
Des occupants de Notre-Dame-des-Landes, lors de l'évacuation de la ZAD, le 15 avril 2018. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Une délégation d'occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes a annoncé vendredi 20 avril, au sortir d'une réunion à la préfecture à Nantes, qu'ils acceptaient de déposer des projets nominatifs comme le demandait le gouvernement. Les opposants ont précisé avoir déposé 40 projets nominatifs, parmi lesquels certains individuels et certains collectifs. La préfecture leur avait demandé de remplir d'ici lundi 23 avril soir des formulaires individuels, comportant leur nom et les grandes lignes de leur projet agricole ou para-agricole.

Cette nouvelle réunion avait été annoncée par la préfète de région elle-même mercredi, après une précédente rencontre de plus de deux heures, présidée par le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, et qui n'avait pas permis de sortir de l'impasse.