Notre-Dame-des-Landes : venus déposer un cercueil devant l'Élysée, des militants pro-aéroport bloqués à l'entrée de Paris

Les militants en faveur de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes veulent dénoncer l'abandon du projet par l'État.

Les militants pro-aéroport de Notre-Dame-des-Landes avaient prévu de livrer symboliquement un cercueil rempli de cartes d\'électeurs sur le perron de l\'Elysée.
Les militants pro-aéroport de Notre-Dame-des-Landes avaient prévu de livrer symboliquement un cercueil rempli de cartes d'électeurs sur le perron de l'Elysée. (PAULINE PENNANEC'H / RADIOFRANCE)

Venus déposer un cercueil rempli de cartes d'électeurs à l'Élysée, une trentaine de membres d'un collectif pro-aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) ont été stoppés sur le périphérique parisien, selon des informations de franceinfo samedi 24 mars. Ces militants du Coceta (Collectif pour la défense des riverains de Nantes-Atlantique) ont été bloqués par les forces de l'ordre à la sortie du périphérique, avenue Foch dans le 16e arrondissement.

Les militants pro-aéroport de Notre-Dame-des-Landes avaient prévu de livrer symboliquement un cercueil rempli de cartes d'électeurs sur le perron de l'Elysée, afin de protester contre ce qu'ils estiment être un "déni de démocratie", après l'abandon du projet d'aéroport. Mais compte tenu du contexte, au lendemain des attaques terroristes dans l'Aude à Carcassonne et à Trèbes vendredi, interdiction leur a été faite de mener leur action.

Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes a été abandonné par le gouvernement en janvier dernier. L'État a donné jusqu'au 31 mars aux occupants de la ZAD pour régulariser la situation et déclarer des projets agricoles individuels.