Attaques dans l'Aude : un hommage national sera rendu au gendarme Arnaud Beltrame, qui s'est substitué à une otage

Au lendemain des attaques terroristes qui ont fait quatre morts et quinze blessés dans l'Aude, l'enquête sur le terroriste Radouane Lakdim se poursuit. Deux personnes ont déjà été placées en garde à vue.

Le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, mort samedi 24 mars 2018 après s\'être substitué à une otage du tueur jihadiste de l\'Aude.
Le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, mort samedi 24 mars 2018 après s'être substitué à une otage du tueur jihadiste de l'Aude. (LA GAZETTE DE LA MANCHE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Arnaud Beltrame aura droit aux honneurs de la République. Emmanuel Macron a décidé qu'un hommage national serait rendu au gendarme qui s'est substitué à une otage du terroriste jihadiste qui occupait le Super U de Trèbes, a annoncé l'Elysée samedi 24 mars. Dans un communiqué, le chef de l'Etat a salué la mémoire d'un homme qui "a fait le don de sa vie pour protéger nos concitoyens". La présidence de la République a par ailleurs annoncé que les services chargés du suivi des personnes radicalisées convoqués "cette semaine" par les préfets.

Des explosifs découverts dans le Super U. Les forces de l'ordres ont découvert à l'intérieur du magasins trois engins explosifs de confection artisanale, une arme de poing de calibre 7,65 et un couteau de chasse, a-t-on appris de source judiciaire. On ne connaît pas la nature exacte des engins explosifs, mais selon les informations de France 2, il s'agit "d'explosifs assez rudimentaires mais fonctionnels".

Des notes évoquant Daesh retrouvées. Plus tôt dans la journée, on apprenait que des notes faisant allusion à l'organisation Etat islamique avaient été retrouvées lors de perquisitions menées au domicile de Radouane Lakdim, l'auteur des attaques abattu la veille par les autorités. Ces perquisitions ont également permis de retrouver un téléphone portable et un disque dur d'ordinateur. Ils sont en cours d'analyse par les enquêteurs.

Deux personnes placées en garde à vue. Vendredi, une "proche qui partageait [la] vie" de Radouane Lakdim, âgée de 18 ans, a été placée en garde à vue. Un mineur de 17 ans, proche de l'auteur des attaques, a également été interpellé et placé en garde à vue pour "association de malfaiteurs terroristes criminelle".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AUDE

13h36 : @philippe Né au Maroc le 11 avril 1992, Radouane Lakdim a été naturalisé en 2004 car son père était devenu français, soit dix avant qu'il ne soit suivi par les services de renseignements et fiché S (pour sûreté de l'Etat) "en raison de ses liens avec la mouvance salafiste", à partir de 2014.

13h33 : Pourriez-vous vous renseigner pour savoir si cet individu a été naturalisé, à quelle date, avant ou après son classement fiché S ? Merci.

13h17 : Un hommage national à Arnaud Beltrame, le lieutenant-colonel de gendarmerie mort après s'être substitué à une otage du tueur jihadiste de l'Aude se prépare, selon les informations de France 3. Il est encore trop tôt pour dire sous quelles formes et quand aurait lieu cet hommage.

12h42 : La trajectoire macabre du terroriste Radouane Lakdim a fait quatre morts, dont le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui a succombé à ses blessures dans la nuit. Franceinfo fait le point sur ce que l'on sait des victimes des attentats d'hier.

12h11 : À Carcassonne, des anonymes viennent saluer la mémoire du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, mort des suites de ses blessures. Franceinfo a recueilli leurs témoignages.

(BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

11h36 : Les hommages au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame et les fleurs se multiplient devant le groupement de gendarmerie de l'Aude.





(PASCAL PAVANI / AFP)

11h13 : Plusieurs élus, dont le président du Sénat Gérard Larcher, réclament qu'un hommage national soit rendu au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui s'était proposé comme otage auprès du jihadiste auteur des attaques dans l'Aude. "Nous réfléchissons aux modalités de l'hommage qui sera rendu aux victimes de Trèbes et Carcassonne, et en particulier au lieutenant-colonel Beltrame", répond l'Elysée au HuffPost, qui précise que "rien n'est encore acté".

11h33 : Radouane Lakdim, 25 ans, "suivi" par les services de renseignements, a tué quatre personnes et en a blessé 15 autres lors de trois attaques à Carcassonne et Trèbes revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique. Retrouvez dans notre article le récit de ces attentats.

10h50 : "Cet assassinat odieux et lâche vient une fois de plus jeter l'opprobre sur toute une communauté, qui se bat chaque jour pour se prémunir contre les propagateurs de la haine."

"Son geste héroïque, sa détermination et son sacrifice forcent notre admiration et aidera à promouvoir l'unité nationale", écrit le recteur de la mosquée de Lyon au sujet de l'acte du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame qui s'est substitué aux otages du Super U de Trèbes.

10h36 : Un reporter de franceinfo est devant le groupement de gendarmerie de l'Aude, où les fleurs s'accumulent en hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame.

10h31 : "Le retour de la terreur" est la une de nombreux journaux : vous pouvez les visualise dans notre article.

10h24 : A Trèbes, les drapeaux de l'hôtel de ville sont en berne et des passants déposent des fleurs devant la gendarmerie.




(ERIC CABANIS / PASCAL PAVANI / AFP)


10h14 : Mon profond respect pour cet homme qui s est comporté en héros, grande émotion et pensées réconfortantes pour sa famille

10h14 : Tous mes hommages à ce gendarme qui par son sacrifice a sauvé beaucoup de vies. Un héros de la nation... RIP Monsieur...

10h14 : Il est à espérer que les funérailles du gendarme Arnaud Beltrame seront prises en charge par la Nation, lui qui a incarné la France en allant au devant d'une mort assurée pour protéger ses concitoyens. Son geste d'amour héroïque discrédite la haine terroriste et prouve que nous gagnerons en étant unis. Reconnaissance nationale, le pays entier derrière notre héroïque gendarme.

10h13 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à rendre hommage au lieutenant-colonel de gendarmerie mort dans la nuit, Arnaud Beltrame, qui s'est substitué aux otages retenus par l'assaillant jihadiste dans l'Aude.

10h03 : La première personne gardée à vue dans l'enquête sur les attentats de Carcassonne et Trèbes est la compagne de Radouane Lakdim, âgée de 18 ans, précise à franceinfo une source proche du dossier.

10h01 : Une deuxième personne a été placée en garde à vue pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle" dans l'enquête sur les attentats de Carcassonne et Trèbes. Il s'agit d'un mineur, né en 2000, ami de Radouane Lakdim, selon des sources proches de l'enquête