Nicolas Sarkozy sur les terres frontistes

Le président des Républicains a choisi Béziers, la ville de Robert Ménard, un maire soutenu par le Front national, pour lancer la campagne des élections régionales.

FRANCE 3

C'est à Béziers, dans la ville de Robert Ménard, un maire soutenu par le Front national, que le président des Républicains a décidé de lancer la campagne pour les élections régionales. En meeting dans une salle surchauffée, Nicolas Sarkozy s'est immédiatement adressé à son public, l'aile droite des Républicains. Il a dénoncé les violences faites aux policiers, s'est attaqué à la garde des Sceaux Christiane Taubira et a fini par accuser François Hollande d'être le principal responsable du délitement du pays.

En réponse à "l'affaire Morano" : "La France, c'est un idéal"

Le président des Républicains a aussi voulu évoquer "l'affaire Morano". Il s'est lancé dans une longue tirade pour convaincre qu'il avait pris la bonne décision. "Tant que je serai le président de notre famille, personne ne portera le drapeau de ma famille en prétendant que la France, c'est une race, la France, c'est une idée, c'est un idéal, c'est une espérance, la France, c'est une histoire, la France, c'est une culture", a commenté Nicolas Sarkozy.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy prononce un discours à Saint-Etienne (Loire), le 3 octobre 2015.
Nicolas Sarkozy prononce un discours à Saint-Etienne (Loire), le 3 octobre 2015. (JEFF PACHOUD / AFP)