Municipales 2014 : les trois commandements du FN à ses futurs élus

Le "Huffington Post" s'est procuré le "Petit guide pratique de l'élu municipal Front national".

Capture d\'écran du \"Petit guide pratique de l\'élu municipal Front national\".
Capture d'écran du "Petit guide pratique de l'élu municipal Front national". (FN )

Le FN ne veut pas rater le train des municipales, afin de former ses cadres et conquérir le pouvoir. Pour pallier l'inexpérience de ses candidats, le parti a donc édité un Petit guide pratique de l'élu municipal Front national, que le Huffington Post s'est procuré dimanche 24 novembre. "Les élus FN se doivent d'incarner une alternative sérieuse et sans faille (…), vous serez scrutés de près", prévient le livret.

Même si le Front national prévoit officiellement une "vague bleu marine" pour les municipales, le guide s'attache avant tout à définir "le rôle de l'élu municipal FN d'opposition". "Nous savons que l'immense majorité de nos élus siégeront dans l'opposition", reconnaît le secrétaire général adjoint du FN, Nicolas Bay, contacté par le Huffington Post.

Que faut-il retenir de ce document de 70 pages,édité à plus de 2 500 exemplaires ?

"Vous aurez très souvent à voter contre"

Ce guide pratique est d'abord une liste de consignes de vote. "Vous aurez très souvent à voter contre les projets de la municipalité et à vous abstenir", prévient-il. "Le vote 'pour' concernera uniquement des mesures secondaires qui vont dans le bon sens."

Ce principe édicté, le guide détaille "les positions de vote à respecter impérativement". L'élu FN doit par exemple voter contre le budget, le plan local d'urbanisme, les comptes-rendus d'activité des organismes extérieurs para-municipaux (HLM), les grands travaux, les subventions à certaines associations jugées "communautaristes" ou "politisées" (comme SOS Racisme) et les appels d'offre – par crainte des scandales politico-financiers.

Le cynisme électoral n'est pas loin. "Méfiez-vous particulièrement des 'grands projets', qui peuvent sembler séduisants", prévient le guide. Car "si le grand projet est bon, les électeurs retiendront que c’est le maire qui l’a porté" ; il n'y a donc "aucun bénéfice politique" à en retirer. Et "si le grand projet s’avère (comme c’est bien souvent le cas) bidon et extrêmement coûteux, vous n’aurez aucune marge de manœuvre", poursuit-il. Mieux vaut donc voter contre.

"Vous n'êtes pas là pour copiner"

Ce guide pratique met également en garde les élus Front national contre les tentations du pouvoir. "Vous avez été élu(e) pour servir vos concitoyens et non pour vous servir", martèle le texte, qui cite pêle-mêle des places VIP pour les matchs de foot, l'embauche d'un proche ou des cadeaux en nature.

Le parti va encore plus loin, en tentant de limiter au maximum les relations de ses élus avec les autres membres du conseil municipal. "Vous n'êtes pas là pour copiner", écrit-il. "Méfiez-vous du leitmotiv utilisé par vos adversaires : 'Travaillons ensemble dans un esprit consensuel pour le bien commun !'"

"Communiquez"

Enfin, la brochure exhorte ses élus à communiquer un maximum. "Voilà, la [première] séance [municipale] est terminée (…) Il vous reste encore une chose essentielle à faire 'COMMUNIQUER'". "Savoir faire c'est bien, mais maintenant vous devez faire savoir", ajoute-t-elle.

Le texte esquisse ainsi le contenu d'un premier tract, pour remercier ses électeurs et récapituler son programme. Et de rappeler : "N'oubliez pas d’y faire figurer une photo des élus municipaux FN devant la mairie."

Et les médias ne sont pas oubliés. "Pensez aussi à fournir systématiquement aux journalistes présents aux séances municipales vos interventions écrites" pour "rompre la glace avec les médias", insiste le guide.