Cet article date de plus de cinq ans.

Mort de Michel Rocard : son oeuvre politique

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Mort de Michel Rocard : son oeuvre politique
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les accords de Nouméa, le RMI, la CGT, autant de réformes signés Michel Rocard. Une équipe de France 3 revient sur son oeuvre politique.

Michel Rocard s'est éteint ce samedi 2 juillet à l’âge de 85 ans. Il fut le Premier ministre de François Mitterrand de 88 à 91. En à peine trois mois passés à Matignon, Michel Rocard va doter le pays de quelques sigles qui ont marqué la vie de générations de Français. En décembre 88, il crée le RMI, le revenu minimum insertion. Puis en 91, il engage la responsabilité du gouvernement pour passer en force la CSG, la contribution sociale généralisée destinée à renflouer la sécurité sociale. Un prélèvement obligatoire qui eut l'art de déplaire aux communistes, comme à la droite.

Les accords de Matignon

Michel Rocard fut aussi le premier à avoir imposé une loi sur le financement des partis, signe d'un homme peu soucieux de se faire des amis. Mais c'est pourtant son talent de négociateur qui lui fit remporter sa plus belle victoire. En juin 88, alors que depuis des mois Kanaks et Caldoches s'affrontent en Nouvelle-Calédonie, Michel Rocard parvient à trouver l'accord du retour au calme : les accords de Matignon. En mai 91, en dépit d'une cote de popularité intacte, Michel Rocard fut selon ses propres mots "viré" par François Mitterrand au profit d'Édith Cresson.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.