Cet article date de plus de six ans.

Même sous embargo, les Iraniens ont su s'adapter

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que les accords sur le nucléaire doivent mettre un terme à l'embargo commercial qui touche l'Iran, la population s'est déjà débrouillée pour faire importer des produits manufacturés.

C'est au détroit d'Ormuz, à la pointe nord du Sultanat d'Oman, que le spectacle a lieu. Des vedettes passent toute la journée sur l'eau, mais pour une activité qui n'a rien de légal. C'est ici que s'organise toute la contrebande en direction de l'Iran.
De l'électroménager, des vêtements ou des médicaments arrivent ainsi par bateau, en provenance de Dubaï.

Cinq milliards d'euros de contrebande par an

Sous pression des États-Unis, les commerçants iraniens se sont vus chasser des grands ports de la région, mais les sanctions ne font pas peur à ceux qui travaillent ici. Ces jeunes contrebandiers iraniens emmènent ainsi des produits jusqu'à Téhéran, tout ce que la société de consommation occidentale peut offrir. On estime que chaque année, cinq milliards d'euros de marchandises transiteraient par cette zone.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.