Cet article date de plus de six ans.

Tout ce que vous n'avez pas vu (ou entendu) pendant le discours d’Edouard Philippe

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
brut-discourspolitiquegeneral-0705-v1web
brut-discourspolitiquegeneral-0705-v1web brut-discourspolitiquegeneral-0705-v1web
Article rédigé par franceinfo, Brut.
France Télévisions

Le discours de politique générale du Premier ministre a été ponctué de remarques venues de l’opposition.

Pour cette déclaration de politique générale, le Premier ministre a dû faire face à de nombreuses remarques émanant de l’opposition, mardi 4 juillet.

Lorsque Édouard Philippe s’est arrêté sur la question de la situation financière par exemple, il s’est fait interrompre. “Dès ma prise de fonction, j’ai voulu disposer d’une vision nette de la situation de nos comptes publics”, a déclaré le Premier ministre avant de se faire apostropher : “demandez à Macron !

Jean-Luc Mélenchon en tête

Celui qui s’est fait le plus entendre durant la déclaration du Premier ministre, c’est Jean-Luc Mélenchon, qui a notamment lancé un “voyou !”. “Ils voient bien que tous partenaires européens ont fait l’effort de réduire leurs dépenses après la crise financière. Tous, sauf nous”, a indiqué Édouard Philippe. Au même moment Jean-Luc Mélenchon s’est exclamé : “c’est honteux !

De même, quand le Premier ministre a évoqué la question de ceux qui “tournent le dos à l’accord de Paris”, Jean-Luc Mélenchon a de nouveau réagi : “vous l’avez invité le 14 juillet”, faisant ainsi référence à la venue de Donald Trump en France.

Finalement, à l’issue de sa déclaration, Édouard Philippe a obtenu une confiance large de l’Assemblée nationale, avec 370 voix pour, 67 contre et 129 abstentions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.