Présidentielle : le sprint final est engagé

À moins de deux semaines du premier tour de scrutin, les candidats redoublent d'efforts pour convaincre, notamment, les nombreux indécis.

FRANCE 2

"Si je suis élue, j'agirai tout de suite", a annoncé mardi 11 avril Marine Le Pen dans une vidéo. "Dans les deux premiers mois de mon mandat, je prendrai tout de suite dix mesures concrètes d'effet immédiat sur votre quotidien", comme la baisse des impôts ou la suspension des accords de Schengen, a déclaré la candidate du Front National. Emmanuel Macron, confronté à une légère érosion dans les sondages, doit lui aussi trouver un nouveau souffle à quelques jours du premier tour et critique ses adversaires, qui n'ont "rien de neuf " et sont selon lui les symboles d'un système qui a échoué.

Fillon ironise, Mélenchon respire

François Fillon, de son côté, ironise sur les programmes des autres, notamment ceux de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon. Benoît Hamon fait partir plus de 9 millions d'exemplaires d'une lettre supposée relancer sa campagne, lui qui est en très mauvaise position dans les sondages. Enfin, Jean-Luc Mélenchon fait preuve d'une certaine sérénité, grâce à la dynamique qu'il connait depuis quelques jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les candidats à l\'élection présidentielle, le 20 mars 2017 lors du débat à cinq, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).
Les candidats à l'élection présidentielle, le 20 mars 2017 lors du débat à cinq, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). (PATRICK KOVARIK / AFP)