Présidentielle : des électeurs indécis ou désintéressés

À vingt jours du premier tour de l'élection présidentielle, 40% des électeurs se disent toujours indécis. Abstention et mobilisation sont devenus des enjeux majeurs.

France 3

C'est une campagne plus qu'incertaine. Les candidats en sont bien conscients, à commencer par Benoît Hamon, en chute libre dans les sondages. Le candidat lance ce lundi 3 avril le "Hamon tour", une caravane à la chasse aux électeurs. À vingt jours du premier tour, les lignes bougent pour Jean-Luc Mélenchon. Il est crédité de 16% des intentions de vote.

Un tiers des électeurs pourraient changer de vote

Alors qu'elle apparaît au second tour dans tous les sondages, même Marine Le Pen semble craindre la volatilité des électeurs. Dans la dernière ligne droite, François Filon l'assure, le meilleur candidat face à Marine Le Pen, c'est lui. Un tiers des électeurs l'avoue, ils pourraient changer de vote au dernier moment, mais la principale inquiétude reste le désintérêt de l'opinion publique. Dès ce lundi, tous les candidats mettent un coup d'accélérateur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un report de l\'élection présidentielle ne peut pas être décidé avant le 10 mars. 
Un report de l'élection présidentielle ne peut pas être décidé avant le 10 mars.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)