Accent moqué par Mélenchon : la proposition de loi contre la "glottophobie" était un "trait d'humour"

Mercredi, dans les couloirs de l'Assemblée nationale, le chef de file de La France insoumise avait tourné en dérision une journaliste de France 3 qui lui posait une question, en imitant l'accent du sud de celle-ci.

Une séance de questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 29 mai 2018.
Une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, à Paris, le 29 mai 2018. (MAXPPP)

Au lendemain de moqueries sur l'accent du Sud d'une journaliste de France 3 par Jean-Luc Mélenchon, Laetitia Avia avait annoncé, jeudi 18 octobre, le dépôt d'une proposition de loi contre les discriminations linguistiques, ou "glottophobie". Il s'agissait en fait d'une blague de la part de la députée LREM, révèle Le JDD, dimanche 21 octobre, pour "envoyer une 'pique' humoristique au leader de La France insoumise", explique l'hebdomadaire.

"On a rédigé le texte en moins d'une heure, en prenant pour références les deux premiers articles qui apparaissent sur Google lorsqu'on cherche le mot 'glottophobie'", raconte l'élue de Paris. Mais son "trait d'humour" a été pris au sérieux, à la surprise de Laetitia Avia, qui confie avoir reçu des témoignages de personnes lasses de voir leur accent moqué. "Il n'est pas question de légiférer là-dessus, j'ai trop de ­respect pour nos institutions. Mais je suis heureuse d'avoir révélé un vrai sujet de société", se félicite-t-elle.