Présidentielle : Marine Le Pen doit décrocher des électeurs

Face au front républicain, Marine Le Pen va devoir décrocher des électeurs. Elle se présente comme la candidate du peuple. Retour sur sa journée au lendemain du premier tour.

France 3

Marine Le Pen tracte elle-même, il n'y a pas une seconde à perdre. La candidate n'est pas arrivée en tête, mais ce matin du lundi 24 avril, devant les caméras, le sourire et l'optimisme sont de mises. "Nous sommes des challengers avec en fait un très gros réservoir de voix", explique la candidate du Front national. Qui dit nouvelle campagne, dit nouvelles attaques, Marine Le Pen lance les hostilités : "il faut convaincre tous les Français, moi je ne me limite à telle ou telle catégorie de Français".

Peaufiner sa stratégie

Sur ce marché d'une ville communiste, elle a recueilli près de 43% des voix dont celles de ces jeunes électeurs qui expliquent vouloir "nettoyer la France". Mais Marine Le Pen, au second tour, 15 ans après son père, certains ne l'acceptent pas. À la mi-journée, la candidate quitte cette zone rurale pour retrouver la capitale. Arrivée à Paris, il faut maintenant peaufiner la stratégie des jours à venir.

Le JT
Les autres sujets du JT
 Marine Le Pen dans un marché de Rouvroy (Pas-de-Calais) le 24 avril 2017
 Marine Le Pen dans un marché de Rouvroy (Pas-de-Calais) le 24 avril 2017 (ALAIN JOCARD / AFP)