Présidentielle : "En se ralliant à Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan vient de franchir le Rubicon"

Danielle Sportiello est sur le plateau du Soir 3, ce samedi 29 avril, pour décrypter le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à la candidate du Front National, Marine Le Pen.  

Alors qu'il avait récolté 4,78% des voix au premier tour de l'élection présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, le leader de Debout la France, a annoncé ce vendredi 28 avril son ralliement à Marine Le Pen et normalise la candidate du FN. "Une digue vient de sauter. Nicolas Dupont-Aignan qui se dit gaulliste vient de franchir le Rubicon. Rallier le FN, c'était l'interdit absolu sous Jacques Chirac. Il se rallie, sans doute, pour capitaliser son score du premier tour contre peut-être un poste à Matignon ou un accord électoral en vue des législatives", analyse Danielle Sportiello.

Une "honte immense" pour François Bayrou

Un ralliement qui fait tout de même des vagues, avec des critiques et des démissions. "Dominique Jamet qui est une des figures de Debout la France vient de démissionner. Et on peut noter aussi cette réaction de François Bayrou qui parle de 'honte immense'. Malgré ces critiques, ce ralliement est la conséquence de la dédiabolisation de Marine Le Pen", poursuit la journaliste de France 3.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen, samedi 29 avril 2017 à Paris, lors de leur déclaration commune sur un accord de gouvernement entre Debout la France et le FN. 
Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen, samedi 29 avril 2017 à Paris, lors de leur déclaration commune sur un accord de gouvernement entre Debout la France et le FN.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)