Présidentielle 2022 : vers la fin du "front républicain" ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Présidentielle 2022 : vers la fin du "front républicain" ?
FRANCEINFO
Article rédigé par
J-B. Marteau - franceinfo
France Télévisions

Plusieurs indicateurs laissent penser qu’en cas de duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle en 2022, de nombreux électeurs refuseraient d’appliquer ce qui est considéré comme le "front républicain", c’est-à-dire de faire barrage quoiqu’il arrive à la candidate du RN.

Le "front républicain" pourrait-il ne plus exister lors de l’élection présidentielle en 2022 ? C’est un "principe qui vaut depuis 2002 où chaque camp, la droite comme la gauche, s’allie pour faire barrage à la famille Le Pen", rappelle le journaliste de France Télévisions Jean-Baptiste Marteau sur le plateau du 23 heures de Franceinfo lundi 8 mars. Une idée qui ne serait plus forcément respectée par les électeurs. Le journaliste, qui relaie des informations de Harris Interactive, prend notamment en exemple les 52% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon qui "refusent de choisir entre la présidente du Rassemblement national et le chef de l’État".

Un danger pour Emmanuel Macron

Face à cette défiance, Emmanuel Macron fait face au défi de convaincre qu’il est "le meilleur rempart face à Marine Le Pen. (...) Aujourd’hui, on a très peur dans son camp. Le risque, c’est tout simplement de ne pas être qualifié pour le second tour. Et ce risque, il existe, il est réel, me disait tout à l’heure un cadre de la majorité", révèle Jean-Baptiste Marteau, qui rappelle qu’il reste encore du temps pour inverser la tendance.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Marine Le Pen

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.