Législatives 2022 : le RN va-t-il conclure des alliances ?

Publié Mis à jour
Présidentielle 2022 : le RN va-t-il conclure des alliances pour les législatives ?
Article rédigé par
V.Lerouge, D.Karcher-Mourgues, C-M.Denis, B.Poulain, A-D.Sayada, R.Gardeux, L.Michel - France 2
France Télévisions

Dans la soirée du dimanche 24 avril, Marine Le Pen a annoncé se lancer dans la bataille des législatives, espérant faire du RN la première force d'opposition. Mais elle ne semble pas vouloir s’associer à Éric Zemmour, qui a proposé une alliance.

Au lendemain de la défaite au second tour de l'élection présidentielle, lundi 25 avril, Marine Le Pen arrive au QG du Rassemblement national tout sourire. Elle a déjà en tête les législatives, troisième round des élections, afin de ne pas laisser les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron. Marine Le Pen sera elle-même candidate dans sa circonscription à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Mais pour obtenir plus de 8 sièges comme en 2017, elle devra effectuer des alliances. "Nous devons oublier nos querelles et unir nos forces. C’est possible", a invité Éric Zemmour.

Éric Zemmour souhaite un rapprochement avec le RN

Mais le candidat du parti Reconquête ! n’a pas manqué de railler la défaite de Marine Le Pen. Des propos qui passent mal pour le parti, et éloignent les possibilités d’un rapprochement avec le RN. "C’est une demande en mariage tout en finesse", s’amuse Jordan Bardella, président du RN par intérim. Les lieutenants d’Éric Zemmour veulent malgré tout toujours y croire. À travers un communiqué publié dans la soirée du lundi 25 avril, ils proposent un rendez-vous avec les responsables du RN.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.