Élections régionales : des anciens élus du Parti socialiste appellent à voter pour Valérie Pécresse

Publié
Durée de la vidéo : 9 min.
Élections régionales : des anciens élus du Parti socialiste appellent à voter pour Valérie Pécresse
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Jean-Paul Huchon ou même Manuel Valls ont appelé à voter pour Valérie Pécresse lors du second tour des élections régionales en Île-de-France. La campagne pour ce scrutin prend un nouveau tournant qui est décrypté par Alexandre Peyrout, journaliste au service politique de France Télévisions, et Sarah Paillou, journaliste politique au Journal du dimanche, dans le 23 heures de Franceinfo jeudi 24 juin.

Le deuxième tour des élections régionales en Île-de-France doit se tenir dimanche 27 juin. Certaines personnalités politiques ont surpris en annonçant leur intention de vote. "Vous avez deux voix de gauche qui se sont élevées pour soutenir Valérie Pécresse : il s’agit d’abord de l’ancien Premier ministre de François Hollande, Manuel Valls, et de l’ancien président de la région Île-de-France, il l’a été pendant 17 ans, Jean-Paul Huchon. Tous les deux, ces derniers jours, ils ont appelé les électeurs de gauche à voter pour Valérie Pécresse alors que c’était leur adversaire notamment Jean-Paul Huchon. Ça a été son adversaire à la région pendant plusieurs années", rappelle Alexandre Peyrout, journaliste au service politique de France Télévisions, sur le plateau du 23 heures de Franceinfo jeudi 24 juin.

Un "mélange des genres" qui ne facilite pas les choses pour les électeurs

Le premier tour des élections régionales a été marqué par un fort taux d’abstention. Également invitée sur le plateau du 23 heures de Franceinfo, Sarah Paillou, journaliste politique au Journal du dimanche, explique qu’il y a déjà "des difficultés à comprendre quel est l’enjeu de ce scrutin, pour qui on vote, ce que font les gens pour qui on vote" et qu’en plus, "ce mélange des genres un petit peu entre familles politiques, ces repères brouillés, ça ne facilite pas les choses effectivement".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Manuel Valls

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.